Téléréalité entre vous et moi

Le Parisien 14 mars 08 : Bruxelles fier de Virginie Efira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Parisien 14 mars 08 : Bruxelles fier de Virginie Efira

Message par Nightshade le Dim 16 Mar - 22:25

Bruxelles fier de Virginie Efira

ILS L'ONT DÉCOUVERTE à 20 ans, en tenues fluo et chaussures compensées, lorsqu’elle présentait une émission musicale sur Club RTL. Aujourd’hui, les Belges suivent la carrière de « leur » Virginie Efira à travers « Nouvelle Star » (M6, 20 h 50), que retransmet chaque semaine Plug TV. Alors que les castings font halte ce soir à Bruxelles, nous sommes allés dans la capitale belge pour enquêter sur l’image de la présentatrice auprès de ses compatriotes.

Une vedette, pas une star

« Virginie Efira ? Ah oui, la blonde… » Lorsqu’on interroge des passants au hasard des rues bruxelloises, on constate qu’une personne sur trois ignore jusqu’à son existence. Il faut dire que, en Belgique, « Nouvelle Star » est beaucoup moins populaire que « Star Academy » (170 000 téléspectateurs contre près de 500 000 en moyenne). Or, avant d’atterrir sur nos écrans, la belle Efira ne s’est illustrée dans son pays natal que dans des émissions anecdotiques : «Mégamix », un programme musical pour ados, la quotidienne de « Nouvelle Star » et la « Star Academy » belge (un échec). Aujourd’hui, elle apparaît épisodiquement sur RTL TVI dans « les Embrouilles de François », une émission de pièges. « C’est la seule personnalité qui ait fait deux fois la une de notre supplément télé », souligne Jean-François Lauwens, du quotidien « le Soir ». Pour autant, elle n’a rien d’une star : « C’est une simple présentatrice, un peu comme une journaliste », résume Marie, 15 ans.

Une « petite Belge » qui a réussi

C’est au moment de son arrivée sur M6 que Virginie Efira a le plus fait parler d’elle. « La presse belge était très fière », raconte Bertrand Deckers, rédacteur à « l’Evénement ». « Pour devenir une star, un Belge doit passer par la France, explique Jean-François Lauwens. Benoît Poelvoorde,Cécile de France ou Amélie Nothomb ont dû attendre d’être reconnus chez vous pour être des stars en Belgique. C’est la preuve du complexe belge et de la domination culturelle de la France sur nous. » Aux yeux des téléspectateurs, le départ de Virginie pour la Six n’a nullement été considéré comme une trahison. Pas plus d’ailleurs que la perte de son accent… « On ne peut pas avoir d’accent à la télé ! » s’amuse Viviane, dame pipi de 58 ans.

Simple », « classe »… et « très jolie fille »

« Chouette », « sympa », « gentille », « pétillante », « vive »… Les adjectifs flatteurs affluent quand on demande aux Belges de qualifier Virginie Efira. Le mot qui revient le plus souvent : « simple ». « Elle ne fait pas de chichis », assure Charlotte, 15 ans. «Elle n’a pas la grosse tête, contrairement à Justine Henin, assure Josée, employée de 68 ans. Il paraît qu’elle s’entend bien avec ses collègues. » Correspondante à Paris du magazine belge « Télémoustique », Virginie Roussel assure : « Elle est emblématique de cette Belgique wallonne qui réussit sans prétention, avec beaucoup de distance et d’autodérision.» Cela n’empêche pas la trentenaire d’avoir une image classieuse. En avril, elle sera ainsi à l’honneur dans le magazine chic « l’Evénement », qui consacre un numéro à Paris. « Elle a de très bons goûts vestimentaires, qu’elle soit en tailleur classique ou en robe sexy », confirme Julia, Bruxelloise de 32 ans. Beaucoup soulignent bien sûr le physique de la présentatrice, dont les formes ont récemment égayé le magazine « FHM ». « Elle est très féminine », s’enthousiasme Yolande, vendeuse de fringues de 25 ans. « Et très, très jolie », sourit Elias, 16 ans, devant les rires de ses copains.

Une vie privée à peine « peopolisée »

A Bruxelles, tous ceux qui connaissent Virginie Efira savent qu’elle a été mariée au comédien de théâtre (belge) Patrick Ridremont, de 2002 à 2005. Mais si ses aventures (réelles ou supposées) avec Melvil Poupaud et Sinclair font la une de « Voici » ou de « Closer », elles intéressent peu les Belges. « Je ne connais rien de sa vie », admet Charlotte, 15 ans. « La presse populaire reprend les infos des magazines français mais il n’y a pas de paparazzis en Belgique, explique Jean-François Lauwens. On n’a pas du tout la culture du people. » La preuve avec Leila, 28 ans : « Virginie Efira ? Elle est avec Bob Sinclar ! »

Catherine Balle - Le Parisien 14 mars 08

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum