Téléréalité entre vous et moi

Armande Altaï : « Je ne serai ni la mère des élèves, ni leur amie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Armande Altaï : « Je ne serai ni la mère des élèves, ni leur amie »

Message par Nightshade le Ven 29 Aoû - 19:16

Armande Altaï : « Je ne serai ni la mère des élèves, ni leur amie »

Presque cinq ans qu'elle avait quitté les bancs de la Star Academy. Personne n’a oublié la diva baroque : Armande Altaï. Avec cette Starac 8, elle marque son retour et endosse le rôle de directrice.

Pourquoi avez-vous accepté de revenir à la Star Academy après cinq ans d’absence ?


En raison du manque d'ouverture des gens du spectacle. Dans les années 70, le lieu et la date des auditions de Hair, Jesus Christ Superstar ou Gospel, étaient annoncés dans les grands quotidiens, et n'importe qui pouvait venir auditionner. Aujourd'hui, tout se fait entre «tribus privilégiées» et je trouve ça dommage. Des émissions comme Star Academy sont les seuls moyens de se faire entendre pour les jeunes artistes qui ne sont pas dans des bulles autorisées.

Vous reprenez le rôle d’Alexia Laroche Joubert. Comment allez-vous aborder ce rôle ?

Je serai une sorte de professeure principale, comme ce que je fais dans mes classes. C'est passionnant, cela va me rappeler ma jeunesse de cheftaine Âmes vaillantes ! J'ai aussi reçu une formation d'éducatrice, mais je me suis vite rendu compte que la musique avait un pouvoir énorme et soulageait bien des enfants. Rien n'est plus beau comme communication que celle d'un vieil artiste envers de jeunes artistes.

Quelles sont vos qualités pour cette fonction en tant que telle ?

Je ne sais pas si ce sont des qualités ou des défauts, mais je suis obstinée, orgueilleuse, intransigeante, perfectionniste, un peu angoissée aussi. Je pense qu'un artiste peut tout se permettre, sauf être ennuyeux. Nous sommes là pour être attractifs et séduisants, pour passionner le public et l'amener à se poser des questions.

Serez-vous plutôt autoritaire ou maternelle ?

Je ne serai ni la mère des élèves, ni leur amie, mais je ne serai pas non plus une tortionnaire qui va les déstabiliser à plaisir ! Je vais faire au mieux pour rendre cette expérience intéressante et passionnelle, et avancer vers la musique, et l'art en général, car Star Academy est une émission extrêmement complète.

Quelles sont les limites qu'un élève ne doit pas dépasser selon vous ?

Le manque de respect vis-à-vis des cours et des professeurs. Tous ceux qui n'ont pas pris au sérieux les cours de chant le regrettent amèrement aujourd'hui. Je parle du respect de la musique et de l'enseignement ; pas nécessairement de ce qu'on leur dit. Si on dit à une élève « tu n'es rien », j'espère bien qu'elle ne va pas le croire ! Mais le respect du travail est absolument indispensable. Seul l'art a le droit d'être despotique, c'est l'art.

Vous avez une image fantasque et décalée auprès du public, pensez-vous surprendre les téléspectateurs en directrice ?

Je ne vais pas tout à coup me déguiser en tailleur noir avec une jupe courte, un chignon strict et des lunettes. Je reste tel quel, je me balade partout avec mes falbalas, donc je ne pense pas que les gens vont être étonnés !

Espérez-vous donner une «touche Armande Altaï» à cette 8e édition ?

Nous verrons cela à la fin ! Mais je serais ravie si tout se tenait avec une certaine classe, beaucoup de glamour et de fantaisie.

Fini le château de Dammarie-les-lys ; que vous inspire le nouveau lieu, un hôtel particulier au cœur du Marais ?

Je ne le connais pas encore, mais ce quartier est rempli d'hôtels particuliers qui sont authentiques, très anciens, chargés d'histoires et de fantômes ! Je pense qu'il y en aura plein les couloirs ! C'est très bien, cela donne un héritage fort, une colonne vertébrale sérieuse et sensée.

Avez-vous déjà eu l'occasion de rencontrer les professeurs de cette nouvelle édition ?

Je connais bien sûr Kamel, l'éternel, avec son sourire magnifique ! Je suis allée voir Anne Ducros en concert, et je pense qu'avec elle, les élèves ne pourront échapper ni à la justesse, ni à l'harmonie, ni au swing !

Qu'est-ce qui pourrait vous rendre fière, une fois l'émission achevée ?


Que la huitième Star Ac' ait su captiver le plus grand nombre ! Que les téléspectateurs s'intéressent à la musique et au talent.

Rendez-vous ce 19 septembre à 20h50 sur TF1 et ce 30 août sur tuner.be pour l’interview de Nikos Aliagas.

Fabrice Staal

source: tuner.be

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum