Téléréalité entre vous et moi

Secret Story, la finale : Matthias, la blague belge que Cyril va avoir du mal à digérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Secret Story, la finale : Matthias, la blague belge que Cyril va avoir du mal à digérer

Message par Nightshade le Dim 7 Sep - 18:54

Secret Story, la finale : Matthias, la blague belge que Cyril va avoir du mal à digérer


La lumière revient déjà
Et le film est terminé (...)
J'ai une envie de bailler
C'était la dernière séquence
C'était la dernière séance
Et le rideau sur l'écran est tombé
La photo sur le mot fin
Peut faire sourire ou pleurer (...)
C'était sa dernière séance
Et le rideau sur l'écran est tombé
(Eddy Mitchell)


Ouf ... La mascarade de cet été 2008 est enfin terminée!
La Maison aux Secrets en papier mâché et/ou rapidement éventés s'est vidée de ses 4 dernières victimes acquiescantes.

Histoire d'une finale entre deux "couples", les duos ou à tout le moins les rapprochements ayant fait cette saison les choux gras (qu'ils soient de Bruxelles ou d'ailleurs) de la production.
La tentative ayant échoué de les orienter et de les mettre en scène dans un remake de "Closer, entre adultes consentants" (2 garçons, deux filles, combien de possibilités), le prime fut donc à l'image de la dernière semaine de laboratoire : rasante et étiquetée d'un médiatico-hypocrite "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil"

Les anciens habitants ont tous répondu présent à l'appel du plateau (cette fois, les progénitures semblent être là où elles doivent l'être : au dodo sans projos ni micros).
Nathalie, aux idées d'autant plus courtes que ses cheveux ne s'allongent, arrive main dans la main avec Samantha, lunettée pour mieux se cacher/montrer. Assises ensuite aux côtés de Marilyn, qui s'est dégagée le front pour mieux voir les choses (?), elles déclareront que tout va bien. Pas si mal, Sipamal, une vague impression dans la tête du spectateur au nom du buzz de s'être fait payer sa tête ...

Qui dit finale, dit supporters des différentes parties et QG de télé-réalité ...
Chacun leur tour, des leçons de campagne édifiantes sont données par des reportages plus beaux que vrais.
Alexandra est soutenue par ses copines sur les Champs Elysées. La copine d'Alexandra a la même voix de crécelle qu'elle, un vocabulaire limité à des borborygmes de type "elle est troooooop beeeeeelle", porte le Burberry, le Lancel et les Louboutin.
Son cadeau : son père Alain est sur le plateau, il esquive d'un "vas y gros" à l'intention de celui qui a "éprouvé" sa fille pendant tout le programme, on ne sait pas si hors-champ il lui a fait avaler ses envies de tourner par les trous de nez. Qu'importe, Marie-Alexandra le trouve "trop beau" son Papa, et elle l'aime. Comme c'est émouvant!
Cyril est dopé aux "t'inquiète gros" de son équipe du Mans. De parole d'un de ses co-breakers, nous serons confortés dans l'idée qu'il n'a pas hésité à dévoiler ses sentiments. Ça non, il n'a pas hésité et toutes les pièces de la maison s'en souviennent : l'amour physique est un noble sentiment.
Son cadeau : son crew Legiteam Obstruxion fait une démo live de quand tu breakes et que tu tournes sur ta tête
Matthias est accompagné de l'énergie d'amateurs de ring et de belges réunis sur la Grand' Place de Bruxelles, "la boxe c'est pas du break-dance", nous dira-t-on, vive la télé instructive.
Son cadeau : Caroline, la fille de Gilles, lui annonce que son ex-beau-père veut bien le revoir. Jacques Pradel et Benjamin Castaldi ne font plus qu'un. Télé magique et tes cross-overs, on te bénit!
Alice, à Marseille, est devenue la mascotte des poissonnières et de ses copines cagoles qui se démènent pour elle. Une visite de la chambre de la drama-queen donnera envie de rire ou de pleurer.
Son cadeau : A La Plaine, pour la seconde fois, la fille peut exprimer au géniteur, le cas présent la génitrice, à quel point elle la trouve "trop belle" et elle l'aime (dans le texte "fort de l'univers de la galaxie"). On en veut vraiment à nos réserves lacrymales ...

Qui dit finale, dit aussi portraits des finalistes.
On attendait les vidéos de faits, gestes et paroles qui font faire des "ouh, pas bien!", il a fallu se contenter de sujets mièvres sur fond sonore de Lorie. On n'assume pas le trash jusqu'au dernier prime, où il est préférable de se racheter des conduites, point à la ligne.
Ainsi, Alexandra est une gentillette petite biche câline, malicieuse et capricieuse, qui sait désormais que pour laver ses sous-vêtements il faut frotter là où c'est un peu jaune. Cyril est un bon camarade qui a honoré son contrat loyalement avec les armes dont il disposait, ie sa baguette de coach personnel de la princesse. Alice est une pie chantante qui réagit aux battements de son coeur mais sait aussi écouter sa tête (oui, elle en a une!). Matthias est un compétiteur qui s'est révélé avoir aussi des émotions et a été à même de se mettre à genoux devant une blonde gonflée à l'hélium. Tout cela est passionnant !

A ce stade, qui mérite donc de gagner, puisque la question est posée en ces termes ? Maître Moya, avant d'aller rejoindre Nikos, amène l'enveloppe magique.
Les deux filles semblent de toute évidence avoir servi de faire-valoir aux deux coqs de la compétition, aux deux chefs de clans Sardines vs Scarabées.
Alexandra finit quatrième avec 11% des voix et une cagnotte à 64588€, dont 30000€ devraient revenir au priapique Head & Shoulders John-David pour l'entourloupe de buzz au secret du dernier prime.
Alice obtient la troisième place, plébiscitée par 24% des appels, et rentrera au port avec 39125€ de chirurgie esthétique.
La tension est à son comble, les litres de sueur coulent sous les aisselles des champions mais se voient plus sur la chemise bleue de Matthias que sous le blouson noir de Cyril. Un des deux aura la "place du con" ... (emprunt à la déclaration du breaker "la place du con, elle est taillée pour Matthias depuis le début")
Roulement de tambour et c'est ... Cyril le plus gros con de la soirée qui laisse sa place de vainqueur au belge Matthias encouragé par 33% (contre 32% des voix). L'un scande sa "Joie de vivre", l'autre s'étouffe dans la bile amère qu'il va ravaler pendant longtemps, avec, en définitive, la plus petite cagnotte de l'émission 26238€.
Le chouchou affiché qui a eu maintes faveurs au cours du jeu (appel téléphonique à son crew pour rectifier sa trajectoire, secret d'Alexandra extorqué sur l'oreiller sans aucune sanction, buzz de John-David d'extrème limite, restranscriptions écrites déformées de propos de Matthias sur des vidéos, quotidiennes favorables et pourvoyeuses d'images enclines au culte du beau gosse ...) , le vainqueur pressenti, doit effectuer un atterrissage dans la douleur.
C'est l'outsider qui le coiffe au poteau : le belge éprouvé par une production qui en a fait son pion et son souffre-douleur à loisir, le pataud qui pensait stratégie mais n'a jamais été au bout des moyens de ses ambitions, bridé par de multiples facteurs. Avec 181151€ dans les poches.
On s'en réjouit. Mais, on ne peut tout de même s'empêcher de trembler pour Matthias :
- Nathalie, l'hystérique de service, lui a déclaré sur le plateau "on te veut dans notre vie, toujours, toujours" : Hannibal Lecter n'a jamais fait aussi peur à personne
- Alice, la cagole à tendance ventouse de par la bouche, a une chambre pleine de téléphones roses poilus, de coussins en forme de coeur avec des bisous écrits dessus : Matthias, fuis à toutes jambes !
- Véronika Loubry, telle BB pour la cause des bébés phoques, a lancé l'opération "Sauvons Matthias" il y a quelques semaines : fuis à toutes jambes, deuxième !
- Marilyn, la voyante qui explique qu'elle n'est pas voyante mais qu'elle est médium qui communique avec les morts, lui a tout de même prédit de façon glaçante, après l'avoir humilié et tenté de le castrer tout au long du jeu, qu'il allait crever bientôt dans un accident de voiture : ainsi que l'a souligné Benjamin, Marilyn n'a jamais vu grand chose Matthias ; somme toute, vérifie bien l'état de tes freins avant de prendre chaque fois la route, on ne sait jamais à quoi elle serait prête pour voir une des ses prédictions se réaliser.
Bye, bye les héros que j'aimais
L'entr'acte est terminé
Bye, bye, rendez-vous à jamais
Bye, bye les filles qui tremblaient
Pour les jeunes premiers
Bye, bye, rendez-vous à jamais



Par Julien Colas

Source : lepost.fr

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum