Téléréalité entre vous et moi

Téléréalité : La nouvelle Popstar Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Téléréalité : La nouvelle Popstar Academy

Message par Nightshade le Mer 17 Sep - 15:46

Téléréalité : La nouvelle Popstar Academy



C’est déjà la rentrée et les programme phares de la Téléréalité, la Nouvelle Star et Star Academy, vont démarrer leur catch à l’audimat. Qu’est ce qui va changer ? Ces émissions survivront elles à la crise du disque ? Y a-t’il une vie après toutes ces Popstars Academys ? Olivier Cachin fameux TVvore répond en détails à toutes ces interrogations crucialement cathodiques.



C’est Le Parisien qui a révélé l’info choc de la rentrée téléréalité : après sept ans passés au château de Dammarie-les-Lys, c’est en plein cœur de Paris que les Académyciens de la saison 8 passeront une quinzaine de semaines à chanter, manger, coucher et s’éliminer. Un hôtel particulier de la rue Charlot, dans le troisième arrondissement, sera leur nouveau théâtre de jeu, ce qui ne plait guère aux riverains qui ont peur des rues bloquées par les fans et des barrages filtrants imposés les soirs de prime, quand les hamsters rentrent dans leur cage. « La clientèle du quartier est très haut de gamme, elle va fuir dès qu’elle verra les fans de l’émission, croit savoir la responsable d’une boutique de mode citée par le quotidien. Pour moi c’est l’horreur ». Les travaux devaient commencer début août, pour une saison 8 qui démarrera cette fois-ci dès la rentrée, contrairement à l’édition 7 qui avait débuté ort tard pour cause de championnat de rugby diffusé sur TF1. Alexia Laroche-Joubert, la charmante directrice de l’Academy, ayant quitté ses fonctions au sein d’Endemol, société productrice de Star Ac’, elle sera donc remplacée par Armande Altaï, qui fut prof de chant les deux premières saisons. Bref, on l’aura compris, cette nouvelle édition sera un quitte ou double : ou les changements de fond séduisent le public et créent une nouvelle dynamique pour le jeu, ou l’usure qui s’annonçait depuis quelques années s’accentue, et il sera temps pour TF1 et Endemol de passer à autre chose.



Tous ces chamboulements seront-ils suffisants pour sauver l’émission phare de la téléréalité ? À l’antenne depuis 2001, Star Academy est un programme qui a déjà beaucoup évolué depuis sa création. Les choix de chansons des premières saisons étaient très marqués variétés. On n’échappait jamais à « Je suis malade », de préférence avec Serge Lama venu faire l’invité « surprise » (baillements), et aux classiques de la chanson française. Et puis il y eut Nouvelle Star, l’émission concurrente. Né un an après Star Ac’, diffusé sur M6, ce télé-crochet d’abord intitulé À la recherche de la nouvelle star dut trouver ses marques et a tâtonné pendant deux saisons. Le succès commercial phénoménal d’Amel Bent, heureuse perdante de la saison deux, puis celui des gagnants Christophe Willem et Julien Doré braquèrent les spotlights sur M6, qui proposait un show télévisuel plus axé sur l’audace musicale (on y reprend désormais les tubes à la mode, de Mika à Maroon 5) et zappait la vie privée montrée dans les résumés quotidiens de Star Ac’ pour se concentrer sur les primes et les performances vocales des candidats.





Jusqu’ici, tout va bien pour TF1, qui adapte son programme en fonction de son ennemi, notamment en ouvrant les primes au public, comme le fait Nouvelle Star qui est diffusé depuis le pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne, qui peut accueillir plusieurs centaines de spectateurs. Celui qui va moins bien est en fin de chaîne alimentaire : la maison de disques Universal, qui offre un million d’euros au gagnant de Star Ac’ et lui enregistre son album, voit les ventes des lauréats fondre comme neige au soleil. Qu’on en juge : alors que Jenifer, la gagnante de la première édition, vendait plus d’un million d’exemplaires de son premier album sorti dans la foulée de sa victoire, Nolwenn Leroy se satisfaisait de 700.000 ventes de son disque, réalisé avec l’aide de Pascal Obispo, Lara Fabian, Laurent Voulzy et Lionel Florence. Plutôt encourageant. Las, tout change même les saisons : en 2003, la gagnante de la troisième édition, Elodie Frégé, réussit à sortir un album plus personnel que ceux de ses deux prédécesseurs qui culmina à 140.000 ventes. Alerte. L’histoire de Grégory Lemarchal est différente mais tout aussi édifiante : alors que le jeune artiste à la voix d’or atteint de mucoviscidose se contente d’un double disque d’or durant sa période d’exploitation, son décès tragique à l’âge de 23 ans a relancé les ventes posthumes.



L’accident industriel arrive avec l’avènement de Magalie Vahé, alias Magalie Bonneau, lors de la saison 5. Malgré les efforts désespérés de la production pour l’éjecter de la compétition, la banlieusarde victime d’une surcharge pondérale gagne la compétition après avoir été sauvée huit semaines durant par les SMS du public votant. Son album éponyme dont le single au titre prémonitoire est « Qui a mérité ça ? » (ça ne s’invente pas) arrive péniblement aux 33.000 ventes. La maison brûle. Mais le pire reste à venir : Cyril Cinelu, gagnant de la sixième édition, touche le fond avec un premier album vendu en première semaine à 1650 exemplaires avant d’être retiré de la circulation. Quentin, le vainqueur de la septième édition, brisera-t-il la malédiction d’une courbe des ventes en chute libre ? Et Nouvelle Star réussira-t-il à faire de sa gagnante 2008, la charmante mais timide Amandine, une vraie star qui touche le grand public ?

Dans le monde sans pitié du télé-crochet musical, la réalité ne dépasse jamais la fiction conçue par ceux qui scénarisent le quotidien des candidats/artistes en devenir. La seule chose que les concepteurs de ces programmes de distraction ne peuvent pas contrôler, c’est l’acte d’achat des spectateurs une fois qu’ils ont éteint leur téléviseur. Car on le sait désormais, un bon candidat ne fait pas forcément un bon chanteur. Mais ce problème concerne plus Universal qu’Endemol ou TF1. En attendant la crise de la télévision hertzienne déjà annoncée, c’est la crise du disque qui est le plus gros problème des postulants à la victoire en chantant.


© Olivier CACHIN

16 septembre 2008

Source : Hitmusemag.com

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum