Téléréalité entre vous et moi

Déjà quatre candidats en danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Déjà quatre candidats en danger

Message par Nightshade le Lun 22 Sep - 23:18

Déjà quatre candidats en danger

Yves Jaeglé | 20.09.2008, 07h00

TF 1, 23 h 40. Découvrir quinze chanteurs d’un coup, c’est risquer l’indigestion. Comment faire la révolution, promise par TF 1 et Endemol, à essayer laborieusement de retenir chaque prénom et chaque ville égrenée, de Marseille à Clermont-Ferrand ? « La Star Ac fait peau neuve », répétait Nikos, mais la vieille peau ne voulait pas rendre l’âme : « Au château, ça va être compliqué », a glissé l’animateur à une candidate hébergeant de nombreux animaux, oubliant que le « château », c’est fini.
Cinq par cinq au cours de la soirée, les élèves ont quitté le plateau pour rejoindre leur « Academy » dans un hôtel particulier en plein Paris. On sait déjà que l’un(e) des quatre suivants n’y passera qu’une semaine : Laure, Gaétan, Julia et Alice ont été prénominés dès la fin du « prime », une première.

Pas d’échauffement : on chante à balles réelles, tant pis pour les essoufflés et tétanisés. « Ça s’est un peu refroidi », ont reconnu les candidats à l’appel des quatre en sursis, à 23 h 40. Avouons-le : l’odeur de l’élimination, déjà toute proche, nous a au contraire réchauffés. Dans un jeu, il faut que quelqu’un perde, et vite. « J’ai jamais pris de cours de chant », se lamentait la jolie Julia, pendant que défilait le générique final. Une semaine pour faire sa révolution.

Une ovation

«Rihanna la sublime, la divine », comme dit Nikos, a lancé, en marraine, la soirée, rejointe par Christophe Maé, le parrain. L’animateur a introduit la nouvelle directrice Armande Altaï, 64 ans, la plus jeune et la plus extravagante de tous : « Elle a un je-ne-sais-quoi des Sex Pistols dans l’attitude et de Marie-Antoinette dans la coiffure. » En découvrant les élèves, on se disait bêtement qu’un nouveau Quentin, 17 ans, de Montpellier, n’avait pratiquement aucune chance de gagner : deux Quentin en deux ans ? Le « vrai » Quentin, Mosimann, tenant du titre, toujours une chaussure noire et une blanche, a interprété une reprise, comme les autres, à une différence près : Kamel Ouali lui a remis un disque d’or pour son album vintage années 1980.

A défaut de révolution, si l’on pariait ? La première déflagration s’appelle Johanna. La jeune Black de 20 ans a « envoyé » sur un classique de la soul de Sam Brown, « Stop », un sacré morceau, la chanson comme la candidate la plus ovationnée de la soirée.

Source : Le parisien

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum