Téléréalité entre vous et moi

Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Vanille le Dim 28 Sep - 11:05


Les premières réactions
Par Don't Miss Dontmiss - Samedi 27 septembre, 21h56L'acteur américain Paul Newman est mort, vient d'annoncer un communiqué de sa fondation "Newman's Own Foundation". Il avait 83 ans et on le savait très malade. -Il souffrait depuis plusieurs mois d'un cancer-.

Il restera comme l'un des plus grands acteurs de sa génération. Au total, il a tourné dans une soixantaine de films inoubliables dont "Butch Cassidy et le Kid", "L'Arnaque" ou "La Couleur de l'argent".

Il était né à Shaker Heights (Ohio) le 26 janvier 1925. En 1952, il était entré à l'Actor's Studio. La même année, il s'était très vite fait un nom à Broadway dans "Picnic" de William Inge". On disait souvent alors qu'il était un rival de Marlon Brando.

En 1969, il devient une vraie star avec "Butch Cassidy et le Kid" puis il enchaine les succès avec "L'Arnaque", "La tour infernale", "Verdict".

Il était aussi réalisateur, et il a fait tourner en 1968 son épouse Joanne Woodward dans "Rachel Rachel".

En 1986, il avait réçu l'oscar du meilleur acteur pour Pour "La Couleur de l'argent" de Martin Scorsese

Paul Newman avait vécu une grande histoire d'amour avec Joanne Woodward. Il avait six enfants - 5 filles avec elle- et en 1978, il avait perdu son unique fils - né d'un premier mariage- qui est mort à 28 ans d'une overdose d'alcool et de médicaments. L'acteur avait ensuite fondé le Centre Scott Newman, une fondation destinée à souligner les dangers de la drogue et de l'alcool chez les jeunes.

Passionné de course automobile, il s'était classé deuxième "aux 24 heures du Mans" en 1979.

Il était un acteur engagé proche du parti démocrate. Il était aussi un anti- nucléaire convaincu.

Il avait lancé dans les années 1980 une ligne de produits alimentaires à son éffigie qui lui permettait de soutenir des associations caritatives.

Un grand monsieur nous a quittés.

Les premières réactions :Hillary et Bill Clinton : "Paul était une icône américaine, un philanthrope et un champion de l'enfance. Notre cher ami, dont le soutien indéfectible signifiait tant pour nous, va nous manquer."

- Les filles de Paul Newman "Notre père était un exemple rare d'humilité, le dernier à reconnaître que ce qu'il faisait était exceptionnel"
newsyahoo
avatar
Vanille
Sponsor
Sponsor

Féminin
Nombre de messages : 1471
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un regard plein d'humour sur la vie

Message par Vanille le Dim 28 Sep - 12:22



Paul Newman ne manquait pas d'humour, comme le montrent certaines citations.

Les bons mots de Paul Newman

Sur la mort : "J'imagine mon épitaphe : ci-gît Paul Newman, mort en raté car ses yeux sont devenus marron".

Sur le mariage : "Les gens restent mariés ensemble parce qu'ils le veulent bien, pas parce que les portes sont fermées". "Je n'interroge jamais ma femme au sujet de mes défauts. J'essaie de faire en sorte qu'elle les ignore et qu'elle s'occupe plutôt de mon sens de l'humour. Ne laissez pas une femme soulever le tapis, Messieurs, car c'est bourré de défauts en dessous".

Sur l'adultère : "Pourquoi s'amuser avec un hamburger quand il y a du steak à la maison ?"

Sur le poker : "Si vous êtes en train de jouer au poker et que vous regardez autour de la table sans pouvoir déterminer qui est en train de se faire avoir, c'est que c'est vous".

Sur la politique : "Me retrouver sur la liste des ennemis du président Nixon fut le plus grand honneur de ma vie. Qui sait qui me met sur écoute et sur la liste de quel gouvernement je figure à présent ?"

Sur les homosexuels : "Depuis tout petit, je n'ai jamais pu comprendre les attaques envers la communauté homosexuelle. Les êtres humains ont tant de qualités. Quand j'ai fini de faire le tour de tout ce que j'admire vraiment chez une personne, ce qu'elle peut faire avec ses parties intimes arrive tellement bas dans la liste que ça devient insignifiant".

Sur son Oscar : "C'est comme avoir fait la cour à une belle femme pendant 80 ans. Elle finit par céder et l'on dit : Je suis vraiment désolé, mais je suis fatigué".

Sur la retraite :" On commence par perdre la mémoire, puis on perd confiance en soi et on perd l'imagination. Je pense que pour moi, le livre s'est plus ou moins refermé".

© La Dernière Heure 2008


Dernière édition par Vanille le Dim 28 Sep - 12:24, édité 1 fois
avatar
Vanille
Sponsor
Sponsor

Féminin
Nombre de messages : 1471
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Vanille le Dim 28 Sep - 12:23

La biographie de Paul Newman

A la fois acteur, réalisateur, producteur et scénariste, Paul Newman est né le 26 janvier 1925 dans l’Ohio aux Etats-Unis

Blessé lors de la guerre du Pacifique, il ne peut plus faire de sport et se lance alors dans des cours d’art dramatique à Yale d’abord et à l’Actor’s Studio ensuite.

En 1954, il tourne dans son premier film : Le Calice d’argent. Il enchaînera ensuite une série de films qui ont marqués tout le cinéma Hollywoodien : Le gaucher, La chatte sur un toit brûlant, Exodus, Luke la main froide, Butch Cassidy et le Kid, L'arnaque, La tour infernale,…

Très vite, l’acteur américain se lance dans la réalisation. En 1959, il réalise son premier court métrage : On the harmfulness of tobacco (Sur les méfaits du tabac).

En 1969, il décroche un Golden Globe du meilleur réalisateur pour le film Rachel, Rachel.

En 1986, il reçoit l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans La Couleur de l’argent, du réalisateur Martin Scorsese.

Paul Newman s’est lancé dans diverses actions au cours de sa vie. Créateur d’une marque de produits alimentaires, appelée Newman’s Own, dont les bénéfices sont reversés à des organismes de charité pour enfants. Très actif dans les associations caritatives pour enfants cancéreux, il finançait également des centres pour personnes abusant des drogues et alcool.

Amateur de sport, Newman était co-propriétaire de l’écurie Newman/Haas/Lanigan Racing.

Marié en 1958 à l’actrice Joanne Woodward, ils ont eu deux enfants.

M.C.

© La Dernière Heure 2008
avatar
Vanille
Sponsor
Sponsor

Féminin
Nombre de messages : 1471
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Nightshade le Dim 28 Sep - 13:13

J'aimais beaucoup Paul Newman

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Vanille le Dim 28 Sep - 15:06

Moi aussi même si c'est pas ma génération ... Il avait des yeuxxxxxxxxxxxxx wouawwwwwww
avatar
Vanille
Sponsor
Sponsor

Féminin
Nombre de messages : 1471
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Nightshade le Dim 28 Sep - 16:18

Oui pas ma génération non plus, mais il a joué dans d'excellents films.

Je viens par ailleurs de relever sur le net sa filmographie, la voici :

AP - Samedi 27 septembre, 16h13

NEW YORK - Voici la filmographie de Paul Newman:
(Publicité)


A Walk in the Woods (prochainement), de Barry Levinson

Magnifique désolation : marchons sur la lune (2005), de Mark Cowen

Empire Falls (TV) (2005), de Fred Schepisi

Tell Them Who You Are (2004), de Mark Wexler

Les sentiers de la perdition (2002), de Sam Mendes

En toute complicité (2000), de Marek Kanievska

Une bouteille à la mer (1999), de Luis Mandoki

L'heure magique (1998), de Robert Benton

Un homme presque parfait (1995), de Robert Benton

Le grand saut (1994), de Joel Coen

Blaze (1990), de Ron Shelton

Mr and Mrs Bridge (1990), de James Ivory

Les maîtres de l'ombre (1989), de Roland Joffé

La couleur de l'argent (1987), de Martin Scorsese

Le verdict (1983), de Sidney Lumet

L'affrontement (1983), de Paul Newman

Absence de malice (1982), de Sydney Pollack

Le policeman (1981), de Daniel Petrie

Le jour de la fin du monde (1980), de James Goldstone

Quintet (1979), de Robert Altman

La castagne (1977), de George Roy Hill

La dernière folie de Mel Brooks (1976), de Mel Brooks

Buffalo Bill et les Indiens (1976), de Robert Altman

La tour infernale (1975), de John Guillermin

La toile d'araignée (1975), de Stuart Rosenberg

L'arnaque (1974), de George Roy Hill

Juge et Hors-la-loi (1973), de John Huston

Le piège (1973), de John Huston

Les indésirables (1972), de Stuart Rosenberg

Le clan des irréductibles (1971), de Paul Newman

WUSA (1970), de Stuart Rosenberg

Butch Cassidy et le Kid (1969), de George Roy Hill

Virages (1969), de James Goldstone

Evasion sur commande (1968), de Jack Smight

Luke la main froide (1967), de Stuart Rosenberg

Hombre (1967), de Martin Ritt

Le rideau déchiré (1966), d'Alfred Hitchcock

Détective privé (1966), de Jack Smight

Lady L (1965), de Peter Ustinov

Madame croque-maris (1964), de Jack Lee Thompson

L'outrage (1964), de Martin Ritt

La fille à la casquette (1963), de Melville Shavelson

Le plus sauvage d'entre tous (1963), de Martin Ritt

Pas de lauriers pour les tueurs (1963), de Mark Robson

Doux oiseaux de jeunesse (1962), de Richard Brooks

Aventures de jeunesse (1962), de Martin Ritt

L'arnaqueur (1961), de Robert Rossen

Paris Blues (1961), de Martin Ritt

Exodus (1960), d'Otto Preminger

Du haut de la terrasse (1960), de Mark Robson

Ce monde à part (1959), de Vincent Sherman

La chatte sur un toit brûlant (1958), de Richard Brooks

La brune brûlante (1958), de Leo McCarey

Le gaucher (1958), d'Arthur Penn

Les feux de l'été (1958), de Martin Ritt

Until They Sail (1957), de Robert Wise

Pour elle un seul homme (1957), de Michael Curtiz

Marqué par la haine (1956), de Robert Wise

Le calice d'argent (1954), de Victor Saville

Source : yahoonews.com

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Nightshade le Dim 28 Sep - 16:21

un autre article :

Biographie de Paul Newman

Rédaction en ligne

samedi 27 septembre 2008, 18:18


Mort à l’âge de 83 ans, l’acteur américain Paul Newman, dont les yeux bleu azur fascinaient le public, avait interprété une soixantaine de films dont « Butch Cassidy et le Kid », « L’Arnaqueur » ou « La Couleur de l’argent ».

L’acteur, qui souffrait d’un cancer des poumons est décédé vendredi, a annoncé samedi sa fondation « Newman’s Own » dans un communiqué.

Né à Shaker Heights (Ohio) le 26 janvier 1925, Paul Newman débute à la scène en 1949. Entré à l’Actor’s Studio en 1952, il tient son premier rôle à Broadway dans « Picnic » de William Inge un an plus tard.

En 1956, il s’affirme dans « Marqué par la haine », comme l’un des plus solides espoirs de sa génération. Présenté alors comme un rival de Marlon Brando, il échappe très vite aux moules imposés.

Joignant au magnétisme de la star la technique et la versatilité de l’acteur de composition, il évolue, à partir des années soixante, vers des rôles teintés d’une désinvolture et d’un humour croissant.

Il triomphe en l’espace de quelques années dans des films aussi divers que « La chatte sur un toit brûlant » en 1958 avec Elizabeth Taylor, « Exodus » et « L’Arnaqueur ».

En 1969, le triomphe de « Butch Cassidy et le Kid » le fera entrer au panthéon des grandes vedettes internationales. Il enchaînera avec « L’Arnaque », « La tour infernale », « Verdict ».

Dès 1968, il s’était essayé à la réalisation en faisant tourner son épouse Joanne Woodward dans « Rachel Rachel ».

Pour « La Couleur de l’argent » de Martin Scorsese (1986) avec Tom Cruise, il avait reçu l’Oscar du meilleur acteur, un an, ironiquement, après avoir été récompensé d’une statuette pour l’ensemble de sa carrière. En 1994, l’Académie des Oscars lui avait remis une nouvelle récompense au titre de ses activités humanitaires.

Le talent de Paul Newman ne se limitait pas au cinéma. Passionné de course automobile, ce père de six enfants avait remporté la deuxième place aux 24 heures du Mans en 1979.

Il avait joué également un rôle important dans le Mouvement pour les droits civiques, participé à certaines campagnes du Parti démocrate et pris part à des conférences pour le désarmement nucléaire.

Il avait lancé dans les années 1980 une ligne de produits alimentaires, incluant vinaigrettes et sauces spaghetti à son effigie. Ces bénéfices lui avaient permis de financer des organisations caritatives.

(D’après AFP)

Source : lesoir.be

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Nightshade le Dim 28 Sep - 16:24

Une biographie mieux détaillée :

Paul NEWMAN



Biographie:


Né le 26 janvier 1925 à Cleveland (Ohio), Paul Newman tient ses premiers rôles au théâtre de Kenyon College, où il étudie, dans "The Front Page", "La marraine de Charley" et "R.U.R.". A la fin de ses études, il se produit dans de petits théâtres de Woodstock et du Wisconsin, et, après un passage à la Yale Drama Scool, participe à plusieurs séries télévisées new-yorkaises telles que "The Aldrich Family" ou "The Web". Il entre à l'Actors' Studio en 1952, et débute peu après à Broadway dans "Picnic", de William Inge, puis part pour Hollywood, où la Warner lui offre son premier rôle dans Le calice d'argent, de Victor Saville. Mais déçu par cette expérience, Newman retourne à Broadway pour la pièce à suspense "Desperate Hours", de Joseph Hayes, qui lui vaut sa première vraie reconnaissance critique. C'est son deuxième film, Marqué par la haine, inspiré de la vie du boxeur Rocky Graziano, qui impose Newman comme un futur grand espoir du cinéma américain. Au contact de réalisateurs comme Richard Brooks (La chatte sur un toit brûlant), Martin Ritt (Les feux de l'été), Arthur Penn (Le gaucher), Otto Preminger (Exodus) ou Robert Rossen (L'arnaqueur), Newman crée en l'espace de quelques films l'un des plus fascinants personnages de rebelle de l'histoire hollywoodienne, alliant à un charisme et une beauté naturels un brio technique et une discipline qui en font un acteur de composition très rapidement vénéré par ses pairs et par le public. Développant par la suite un certain sens de l'humour (Butch Cassidy et le Kid) ou politique (W.U.S.A.), il met son image de séducteur en danger, l'enrichissant, en jouant, explorant les pulsions complexes de lutteurs piégés par les circonstances (Le policeman, La castagne, Absence de malice...) Il reçoit son premier Oscar du Meilleur acteur à sa huitième nomination, soit en 1985 pour La couleur de l'argent. Dès 1968, il s'intéresse à la mise en scène, obtenant avec Rachel, Rachel, son premier film, le New York Film Critics Circle Award et quatre citations à l'Oscar, notamment dans la catégorie de la Meilleure actrice pour Joanne Woodward, soit sa femme, qui sera de quasiment tous les films réalisés par Newman, des œuvres généralement austères et sensibles (De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, L'affrontement...). Personnage important dans le mouvement pour les droits civiques, Paul Newman a activement milité durant la guerre froide pour le contrôle des armements. Il fut en 1968 délégué du Connecticut à la Convention Nationale Démocratique de Chicago, et figura rapidement en bonne place sur la “liste noire” de Richard Nixon. Marqué par la décès de son fils par overdose, Paul Newman participe aujourd'hui à de nombreuses activités caritatives contre la drogue, et parraine une ligne de produits culinaires (sauces, pop-corn), dont les bénéfices sont reversés à des organisations éducatives ou sanitaires qui prennent en charge des enfants cancéreux ou atteints de maladies du sang. Sa carrière au cinéma a fortement ralenti, ceci dû en grande partie à son âge avancé, mais aussi à ses diverses implications sus-mentionnées. Néanmoins, il était récemment un drôle de malade feignant la paralysie dans la comédie En toute complicité, avant d'incarner aujourd'hui un chef de la mafia redoutable dans Les sentiers de la perdition. A 77 ans, Paul Newman n'a pas dit son dernier mot...


Filmographie : 62 films


1954 - Le calice d'argent (Saville)
1956 - Marqué par la haine (Wise)
1956 - The Rack (Laven)
1957 - Femmes coupables (Wise)
1957 - Pour elle un seul homme (Curtiz)
1958 - Les feux de l'été (Ritt)
1958 - Le gaucher (Arthur Penn)
1958 - La chatte sur un toit brûlant (Brooks)
1959 - La brune brûlante (McCarey)
1959 - Ce monde à part (Sherman)
1960 - Du haut de la terrasse (Robson)
1960 - Exodus (Otto Preminger)
1961 - L'arnaqueur (Rossen)
1961 - Paris Blues (Ritt)
1962 - Doux oiseau de jeunesse (Brooks)
1962 - Aventures de jeunesse (Ritt)
1962 - La fille à la casquette (Shavelson)
1962 - Pas de lauriers pour les tueurs (Robson)
1963 - Le plus sauvage d'entre tous (Ritt)
1964 - Madame croque maris (Lee Thompson)
1964 - L'outrage (Ritt)
1965 - Lady L (Ustinov)
1966 - Détective privé (Smight)
1966 - Le rideau déchiré (Alfred Hitchcock)
1967 - Hombre (Ritt)
1967 - Luke la main froide (Stuart Rosenberg)
1968 - Evasion sur commande (Smight)
1969 - Virages (Goldstone)
1969 - Butch Cassidy et le Kid (George Roy Hill)
1970 - W.U.S.A. (Stuart Rosenberg)
1970 - King : A Filmed Record... Montgomery to Memphis (Lumet, Mankiewicz)
1971 - Le clan des irréductibles (Paul Newman)
1972 - Les indésirables (Stuart Rosenberg)
1972 - Juge et hors la loi (John Huston)
1973 - Le piège (John Huston)
1973 - L'arnaque (George Roy Hill)
1974 - La tour infernale (John Guillermin)
1975 - La toile d'araignée (Stuart Rosenberg)
1976 - Buffalo Bill et les Indiens (Robert Altman)
1976 - La dernière folie de Mel Brooks (Mel Brooks)
1977 - La Castagne (George Roy Hill)
1979 - Quintet (Robert Altman)
1980 - Le jour de la fin du monde (Goldstone)
1981 - Le policeman (Petrie)
1981 - Absence de malice (Sydney Pollack)
1982 - Le Verdict (Sidney Lumet)
1983 - L'affrontement (Paul Newman)
1986 - La couleur de l'argent (Martin Scorsese)
1989 - Les maîtres de l'ombre (Roland Joffé)
1989 - Blaze (Ron Shelton)
1990 - Mr. et Mrs. Bridge (James Ivory)
1994 - Le grand saut (Joel Coen)
1994 - Un homme presque parfait (Robert Benton)
1997 - L'heure magique (Robert Benton)
1998 - Une bouteille à la mer (Luis Mandoki)
1999 - En toute complicité (Marek Kanievska)
2001 - Les sentiers de la perdition (Sam Mendes)
2004 - Tell them who you are (Mark S. Wexler)
2005 - Magnifique désolation : marchons sur la lune (Mark Cowen)
2006 - A walk in the woods
2006 - Cars (John Lasseter)
2006 - Objectif Mars (George Butler)


Filmographie en tant que réalisateur: 5 films


1968 - Rachel, Rachel
1971 - Le Clan des irréductibles
1972 - De L'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
1983 - L'Affrontement
1987 - La Menagerie de verre


Filmographie en tant que scénariste: : 1 films



1983 - L'Affrontement (Paul Newman)


Filmographie en tant que producteur: : 4 films


1968 - Rachel, Rachel (Paul Newman)
1971 - Le Clan des irréductibles (Paul Newman)
1972 - De L'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (Paul Newman)
1972 - Portrait d'une enfant déchue (Jerry Schatzberg)

Source : cinemapassion.com

________________________________________________________________________________________________________________

avatar
Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 60
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Newman : sa fondation annonce sa mort à l'âge de 83 ans.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum