Téléréalité entre vous et moi

Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Message par chouchou13 le Sam 13 Déc - 12:39

Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston ! Sous les 5 millions pourtant...



Réactualisation du 13/12 10 heures : La baston entre les profs n'a pas suffi... (cliquez ici).

C'était tellement pathétique qu'on ne pouvait que zapper ! La Star Academy est repassée sous la barre des 5 millions en ne réunissant qu'un peu plus de 4,8 millions de téléspectateurs. Un vrai coup de chapeau à Nikos qui a su ne pas prendre sa veste et claquer la porte devant un tel carnage ! C'est NCIS qui a tout emporté avec plus de 7,6 millions de fans, mais on pouvait aussi regarder n'importe quelle autre chaîne. Carton rouge à Armande Altaï qui, de directrice, n'a plus que le nom. Elle aurait dû mettre un coup de micro sur la tête de chacune de ses jurées ! Alice a un boulevard ouvert (cliquez ici) devant elle pour la finale et pourtant elle n'a aucun talent, c'est triste !


Si vous pensiez jusqu'alors que la Star Academy était une fabrique de chanteurs, il fallait ce soir passer votre route cathodique et zapper sur la deux, où le ténor Roberto Alagna présentait, dans Tandem, son album Sicilien. A défaut de satisfaire les mélomanes, ce prime aura en revanche offert des moments de grandiose ridicule, entre ratages artistiques et pugilats entre jurées. Avertissement préalable : ce soir, il est arrivé qu'on tombe d'accord avec Marine Méchin, toujours pas sur la forme, mais, du moins, sur le fond.
Après la qualification pour la finale de Mickels aux dépens de Joanna, au terme de ce qui fut, vendredi dernier, la véritable finale avant l'heure de cette huitième saison de la Star Academy, c'était ce soir la demi-finale du "moins pire". Entre la peste et le choléra, qui ne va-t-on pas éliminer, de Gautier et d'Alice ? En quelques semaines, ils ont pris des cours, des claques, pris le bon sens des staracadémateurs en otage pour être encore présents à ce stade de la compétition, mais, enfin, un des deux va sauter... La demi-finale des multi-nominés (à l'élimination, pas aux Victoires de la musique) met donc aux prises le BB Brune de la rue Charlot, Gautier, et l'ersatz loupé d'Elodie Frégé (est-ce la nostalgie des spectateurs qui a fait repêcher Alice si souvent ?). Profession de foi liminaire des demi-finalistes, Gautier fait l'amour, pas la guerre : "on va pas en découdre, on va faire un super prime". "Ouais, on va tout déchirer", surenchérit la midinette Alice. "J'veux qu'Alice gagne, mais en meme temps j'veux gagner". Ah, ce Gautier... Vous vous souvenez, c'est celui qui chantait à Alice ses compos romantiques...

Et c'est parti ! Alice entre aux côtés de Beyoncé Knowles pour le fameux Irreplaceable de l'Américaine, et là, c'est comme à l'auto-école : on sait immédiatement qui aurait dû prendre un forfait de 36 heures de leçons de conduite et non 25. Encore qu'un doute subsiste : Alice a-t-elle besoin prioritairement de cours de chant ou de cours d'anglais ? La diva des Destiny's child, quant à elle, justifie pleinement son statut de superstar planétaire : sublimissime et somptueusement sexy, elle chante à merveille... Oh pardon, ce n'est pas elle qu'il faut considérer. Eh bien oui, mais le problème, c'est qu'on n'a ni vu ni entendu Alice - battue également en termes de décolleté. D'ailleurs, répondant à Nikos sur la performance de sa duettiste, Beyoncé déclare : "c'était très bien, elle est très belle et très gracieuse"... No comment. La soirée s'annonce longue...

Vient l'heure du premier défi : la performance vocale. Aïe. Ce n'est pourtant pas ce qui leur a permis de se hisser en demi-finale, ça se saurait... Le titre choisi : Je te promets, de Johnny Hallyday (ben oui, "performance vocale", quoi). Re-aïe, ça va vociférer (oui, gueuler...). Gautier a la mèche soignée, mais ne soigne pas vraiment la justesse. On croit un temps que sa voix rauque, dans la montée, va lui servir. Espoir de courte durée : il hurle, et on crise. Au tour d'Alice : on a gentiment transposé le morceau dans une tonalité qui lui convient mieux. Elle commence par minauder (elle a déjà fait ses preuves) et joue sur son timbre plutôt sensuel, puis se met à brailler, elle aussi, en arrivant (ou "pour arriver") dans les aigus : magnifique note finale, c'est de l'ironie, vous l'aurez compris, qui bave et semble perdre un quart de ton toutes les 2 secondes (heureusement, ça ne dure que 5 secondes). Egalité sur ce défi. "Courage à Johnny Hallyday d'avoir entendu cette chanson", se "permet" la méchante Machine Marine Méchin, qui, finalement, "donne une voix à Alice" (bonne idée, cela lui fait défaut). Permettez-nous, pour le coup, de la suivre dans son jugement, même si la forme et l'administration du propos sont encore redoutablement mesquins et détestables. Et c'est parti pour le show : Marine Méchin et Anne Ducros se démontent mutuellement en live. Enorme. On regrette que Nikos arbitre et les empêche d'en venir aux mains.

Comme si on avait besoin de cela, Yvane, parti du télé crochet comme un prince, revient comme un... bouffon : juste le temps de faire la promo de son myspace Irie Kane (subtil, hein ?), puis une déclaration d'amour en anglais (enfin, on croit) à Beyoncé avec un échantillon de son "talent". Yvane appelle à voter pour son pote Gautier : mais, bon, c'est un peu comme Steevy Boulay donnant des consignes de vote, c'est pas très engageant.

Duo Alice-Enrique Iglesias. Une aubaine pour Alice, d'avoir pour duettiste un chanteur qui aurait été recalé de tous les castings de la Star Ac'. Si Enrique, alias Daffy Duck, se montre plus fort pour jouer des mains baladeuses et du charme érotique héréditaire, Alice chante plutôt bien. Enfin, juste. A part ça, elle semble jouer à la marelle et réciter une poésie en cherchant du regard quelqu'un dans le public. Loupant ses attaques, elle ne comprend toujours pas ce qu'elle fait sur un plateau, et affiche autant de charisme que le mec aux synthés, au fond...

Bon, voyons de quoi nous remettre de ça : oh, un medley de Lââm...de fond (qu'on risque de toucher). Elle va pouvoir leur apprendre, aux élèves, ce que c'est de forcer sa voix. Alice continue d'attraper les notes justes au petit bonheur la chance, les bras ballants... Pitié, pas toute la soirée comme ça... Heureusement que Mickels en profite pour se payer un tour de chant exemplaire.

Deuxième défi : interprétation sur Tu veux ou tu veux pas. Sur cet arrangement transe électro-acoustique du tube de Zanini (ou de BB), Gautier s'éclate corporellement mais ne convainc toujours pas vocalement. Alice s'est un peu lâchée (forcément, ce n'est pas le chant qui primait). Ce sont deux séducteurs, et ils le prouvent encore. Alice remporte une nouvelle fois le défi grâce à Marine Méchin, qui tranche après l'égalité.

Thomas Dutronc arrive la guitare sous le bras pour un duo avec Gautier : J'aime plus Paris. Gautier, toujours rockeur, rebelle séducteur, manque de légèreté dans ce registre jazz manouche. Pourtant, une chanson pas "pour chanteur", et une chanson "contestataire" telle que celle-ci aurait dû lui profiter. Mais plutôt que de se servir de la voix détimbrée et de l'articulation pâteuse de Dutronc (dans un sens positif, car c'est ce qui fait tout le charme de son excellent album) pour se mettre en valeur, Gautier passe son temps à faire du air guitar. Encore une prestation d'ado...

Troisième défi : défi artiste. Avec Laura Pausini. Sur Volare. Laura Pausini tient son rang et l'air dans sa voix n'est que volupté. L'arrangement enlevé, jazzy, ne maquillera pas, en revanche, les limites de Gautier : il joue beaucoup, mais éprouve de grosses difficultés pour tenir convenablement la moindre note. C'est ballot pour un potentiel finaliste de Star Academy. Au milieu du morceau, Gautier s'éclipse et Alice rejoint Laura. Quand les deux femmes sont à l'unisson, Alice disparaît complètement sous la voix pointue et puissante de l'italienne. Il lui manque toujours des notes (souvent trop basse en termes de justesse), mais elle limite les dégâts grâce à un semblant de musicalité. Manifestement, elle n'a toujours pas trouvé son ami dans la salle, puisqu'elle cherche encore... Alice gagne le point du défi. Armande Altaï, quant à elle, a gardé ses bouchons d'oreille : "Alice a chanté très juste et à côté de la grande voix de Laura Pausini, elle a bien tenu", assène-t-elle. Mais bien sûr... Ce ne serait pas la choucou de la prof' ?

C'est ensuite Jason Mraz qui fait son entrée pour I'm yours, le carton du moment. Mickels s'y colle : au moins on sera sûr d'avoir entendu un staracadémicien "chanter" ce soir ! Quels progrès, de la part de Mickels, depuis les débuts... Pas seulement vocalement mais aussi en liberté et en appropriation des chansons ! Celui qui a réussi à éjecter la diva Joanna nous permet d'assister à un vrai bon duo fort sympathique sur une chanson à la cool...

Vient le moment du défi du tableau de Kamel Ouali sur Mon amie la rose de Natasha Atlas. Arabisant. Sensuel. Catastrophe : en retard sur son attaque et complètement fausse pendant le couplet introductif, Alice avait pourtant droit à un remarquable tableau qui met bien en valeur son timbre suave et un rien candide. Dommage qu'elle le sabote à force d'écorcher les notes : dès qu'on va vers les bords de l'octave ou qu'on aborde des intervalles supérieurs à la tierce, c'est la cata.

Après la pub, ouf de soulagement : on reprend avec un peu de musique. Laura Pausini invite sur sa dernière ballade (qui donne envie de danser un slow dans sa cuisine avec madame) le grand gagnant pardon : le premier finaliste de la Star Ac' 8, Mickels. En dépit de quelques imperfections vocales dues à un excès d'envie (lisez bien, c'est un vrai compliment déguisé), il fait des merveilles : un placement de voix impeccable, un timbre suavement émaillé qui apporte une sensualité rock à ce titre, un son puissant et dense soutenu par une colonne d'air bien maîtrisée, des nuances. L'authenticité d'un chanteur.

Quatrième défi : défi émotion, sur Qui a le droit. Un duo entre les deux élèves sur la sellette. Pas moyen de tricher. Alice nous refera-t-elle le coup de l'amoureuse minaudeuse, comme lors du passage de Patrick Bruel, interprète de cette chanson, sur le plateau de l'émission pour un duo avec elle (on se souvient du commentaire piquant et pas infondé de Marine Méchin à ce propos...) ?

Alice continue à parler au lieu de chanter (pour comprendre la différence, c'est simple : si vous entendez un problème de justesse, c'est qu'elle essaye de chanter). Gautier est plus à son avantage sur ce titre. Son timbre, qui se rapproche de celui de Bruel, passe bien, et la tonalité de la chanson sert bien sa tessiture. C'est la seule fois de la soirée qu'il tient des notes aigues comme cela - c'est toujours ça de pris. Ah oui, l'émotion, au fait ! Eh bien : zéro ! On est presque gênés devant ce pénible spectacle de deux apprentis artistes incapables de s'approprier un texte et de communiquer entre eux. Le jury est unanime, ce qui est suffisamment exceptionnel pour prouver la valeur de ce constat : circulez, y a aucune émotion à voir ! Gautier, un poil plus convaincant que sa partenaire, remporte tout de même le défi.

Anne Ducros, la prof de chant, va ensuite démontrer pourquoi elle peut se permettre de juger les élèves, en montant sur scène pour interpréter l'immense standard Georgia on my mind en duo avec Gautier. Une vraie diva dans une interprétation habitée, chaude et euphorique, qui tente d'aider du mieux possible son élève en lui offrant des appuis de jeu et de chant. Gautier attaque en force et joue de son timbre rock tout au long : parfois, ça passe ; le reste du temps, ça casse. Trop de notes à tenir (toujours bien trop en dessous pour "risquer" d'être juste, cf. la note finale...). Impression mitigée. Gautier "dédicace" cette chanson à Marine Méchin, alias Jaws (son sourire de squale), la remerciant de lui avoir appris à ne pas se soucier des gens pas intelligents (comprenez : comme elle). Elle n'en demandait pas tant et réplique en disant à Anne Ducros : "avant que Gautier nous quitte ce soir, je suis heureuse que vous ayez trouvé un fils adoptif". Paf. Et ça re-dégénère...

Nouvelle chance pour Alice : un duo avec Anggun. Nouvelle chance mais pas nouvelle star : on croirait entendre Clara Morgane... Absence de timbre, absence de coffre, absence d'audace autre que de jouer de la minirobe. Anecdotique.

Gautier a ensuite l'occasion de marquer des points sur le hit grunge de Nirvana, Smell like teen spirit, son univers... qu'il saccage lamentablement. Un carnage pseudo rock, de la maltraitance pure et simple pour les tympans et la mémoire de Kurt. Une crise d'ado en direct (c'est faux, ça bouche, c'est moche, ça fatigue) dans un costume probablement refusé par Mylène Farmer ou Indochine. On aurait presque eu envie de rappeler Steve Estatoff. On espère que pour sa peine il aura bien mal à la gorge demain. Curieusement, le jury a adoré cette éructation... Bon. Les voies du jury sont parfois impénétrables. Sa mère adoptive Anne Ducros le défend bec et ongles, et Marine Méchin soutient qu'il n'a pas le niveau et met la prof de chant au défi de collaborer professionnellement avec lui. Bing. Elle n'a là encore pas tout à fait tort, même si la foule la conspue...

Après le retour salvateur de Beyoncé pour son dernier single, Gautier et Alice interprètent en duo la sublime ballade Je n'aurai pas le temps de Michel Fugain, avec le chœur d'enfants Vox Angeli. En résumé : Alice fausse de bout en bout, Gautier toujours rock (rauque ?) de bout en bout. Vite, vite, le verdict, s'il vous plaît...

C'est finalement — oh là là quelle surprise... — Alice qui rejoint le grand vainqueur (oups) Mickels en finale, plus rien ne nous étonne... Beau baroud d'honneur de la parfois sympathique tête à claques de la saison, Gautier, qui a remercié tout le monde avec une louable sincérité.

Nos excuses pour cet article interminable. Sans doute un peu à l'image de ce prime...

Guillaume Joffroy - Purepeople.com

Pour voir les vidéos : purepeople.com

________________________________________________________________________________________________________________

chouchou13
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 3087
Age : 61
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 30/03/2008

http://entre-amis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Message par Nightshade le Sam 13 Déc - 14:17

j'ai retrouvé le lien de l'article et comme il a été réactualisé j'ai ajouté le paragraphe supplémentaire avec le lecteur pour les photos (en gras ce qui a été rajouté)

Bon maintenant que c'est fait, je vais lire ce roman fleuve mdrrrr

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Message par Nightshade le Sam 13 Déc - 14:45

excellent cet article et très objectif, sans parti pris aucun à l'image de ce que tout le monde pense....

Tf1 s'est sabordée en jouant trop dans la cours loftienne et en délaissant le côté artistique pour le côté seulement realtivien...

Si tf1 voulait la preuve qu'ils se sont méchamment lourdé d'une part dans leur casting, d'autre part dans le scénari loftien... la preuve est ici faite que la star ac on l'aime pour le côté real du live 22/24 mais surtout pour le côté artistique qu'elle offrait avant avec ses cours de chants (des vrais, pas des longs monologues à la gloire personnelle du prof) de danse, de théâtre, des évaluations avec chant ET danse etc... tout ce qui faisait croire un peu plus à une école d'apprentissage tous terrains...

Tout ça a, petit à petit, disparu au fil des saisons et a totalement disparu cette année au profit d'une mise en avant loftienne... les deux demi finalistes de ce vendredi n'auraient jamais dû être castés pour la star ac mais bien pour Secret Story 3 où ils auraient fait le bonheur des liveurs du net et des spectateurs du tube cathodique...


Dernière édition par Nightshade le Sam 13 Déc - 15:20, édité 1 fois

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Message par chouchou13 le Sam 13 Déc - 15:15

super

________________________________________________________________________________________________________________

chouchou13
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 3087
Age : 61
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 30/03/2008

http://entre-amis.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alice se glisse miraculeusement en finale pendant que, dans le jury... c'est la baston !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum