Téléréalité entre vous et moi

Star Ac 8 : Treizième prime : élimination de Gautier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Star Ac 8 : Treizième prime : élimination de Gautier

Message par Nightshade le Sam 13 Déc - 16:59

Star Ac 8 : Treizième prime : élimination de Gautier

ven déc 12 23:50 Par Kevin Moulback


La première demi-finale, qui a vu Mickels l'emporter sur Joanna, n'a pas attiré les foules : seulement 5,1 millions de téléspectateurs, soit 2,5 millions de moins que l'épisode inédit de NCIS diffusé à la même heure sur M6. L'écart n'a jamais été aussi large. La Star Academy, qui régnait jadis sans partage sur le vendredi soir, en est maintenant réduit à la position de modeste challenger.

Sauf que...

Sauf que la compétition de la semaine dernière opposait deux bons élèves et était ennuyeuse à pleurer. C'était si soporifique qu'on se serait presque cru sur le plateau de la Nouvelle Star, c'est vous dire.

L'affrontement d'aujourd'hui est d'une tout autre nature. Il met aux prises Alice et Gautier, la multi-nominée et le rebelle chevelu, deux cancres notoires qui se distinguent non par leur talent mais par leur courage. Et du courage, il en faut, pour monter sur scène comme ils le font chaque semaine, face à des millions de téléspectateurs, alors qu'à l'évidence, ils ne savent ni chanter, ni danser, ni faire quoi que ce soit d'artistique ou même de vaguement intéressant.

Et pourtant, Alice et Gautier vont conjuger leur absence de talent pour rendre ce prime inoubliable. Un véritable miracle ! Miracle qui, il est vrai, n'aurait pas été possible sans l'aide efficace de Nikos, de Marine Méchin, d'Enrique Iglesias et... d'un trou.

Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, il convient de mentionner l'apparition de Beyoncé, la diva du R&B, qui a vendu beaucoup de disques - 50 millions selon Nikos, 100 millions selon la voix-off. Le public est hystérique, ou du moins il l'aurait été s'il avait pu assister à sa prestation qui a été enregistrée jeudi. Cela n'empêche pas la production de l'émission d'alterner les images de Beyoncé et celles de l'auditoire en liesse. Nikos fournit l'explication du subterfuge en remerciant Beyoncé : "Nous sommes très, très heureux de vous accueillir, surtout que vous êtes occupée en ce moment. Vous êtes très occupée". Eh oui, la malheureuse est tellement occupée qu'elle n'est même pas là.

Mais n'accablons pas la pauvre Beyoncé qui a été suffisamment punie comme ça puisqu'elle a dû chanter avec Alice. On a eu beau choisir une chanson pas trop difficile, on a eu beau ajouter quelques effets pour aider sa voix, rien n'y fait. Alice parvient quand même à chanter faux tout en se dandinant mollement, et même pas en rythme. Et de surcroît, elle s'exprime dans une langue tout à fait originale, mais qui n'est clairement pas de l'anglais. Beyoncé a quand même un mot gentil pour elle : "Elle est très belle et elle est gracieuse". La semaine dernière, James Blunt lui trouvait un joli sourire... Pour ceux que ça intéresse, durant son interview bidon enregistrée hier mais diffusée aujourd'hui comme si de rien n'était, Beyoncé donne aussi, à la demande de Nikos, le secret de sa beauté : "C'est la beauté de l'intérieur qui brille vers l'extérieur". Eh oui, ça n'a donc rien à voir avec ces produits L'Oréal dont elle fait la promotion. Tout vient de l'intérieur...

Après cette séquence "Comment faire passer de la musique en conserve pour du direct", revenons au morceau de résistance, c'est-à-dire, la lutte à mort - oups, je veux dire la compétition amicale - entre Alice et Gautier. Comme Mickels et Joanna la semaine dernière, les deux demi-finalistes vont être opposés à l'occasion de cinq "défis" thématiques : performance vocale, émotion, interprétation, duo avec un artiste et tableau de Kamel. La seule différence est que, pour des raisons évidentes, le niveau des défis a été revu à la baisse.

Ainsi, la performance vocale, par exemple, est mesurée sur "Je te promets" de Johnny Hallyday, ce qui peut paraître étonnant puisque la chanson est essentiellement parlée.
Juchés sur des plate-formes qui s'élèvent quand c'est leur tour, les deux élèves font donc avec application la démonstration de leurs aptitudes vocales. Gautier commence. Anne Ducros, le professeur de chant, semble subjuguée. Je ne sais pas ce qu'elle voit, et encore moins ce qu'elle entend, parce que, pour moi, c'est affreux. Gautier est incapable de tenir une note. Dès qu'il pousse un peu sa voix, il hurle. Alice fait à peine mieux. Lors d'une montée finale paticulièrement discordante, la caméra surprend même une grimace d'Armande Altaï, qui pourtant en a vu d'autres tout au long de la saison.

C'est si moche des deux côtés que les professeurs sont partagés. Nikos invite donc la terrible Marine Méchin, spécialiste en développement émotionnel, à trancher. Elle refuse d'abord de le faire, non par timidité mais parce qu'elle considère qu'aucun des deux élèves n'a sa place en demi-finale. Marine se décide finalement en faveur d'Alice plutôt que d'abandonner le choix au professeur de chant, c'est-à-dire Anne Ducros, la fan n° 1 de Gautier. S'ensuit une empoignade entre les deux femmes, Armande Altaï et Kamel Ouali se trouvant pris au milieu tels des passants innocents. Marine assure qu'elle vote en professionnelle tandis qu'Anne fait valoir ses titres de chanteuse et de professeur. Lorsque Marine commence à invoquer la mémoire d'Harold et Anissa - des élèves disparus prématurément malgré leurs prouesses vocales et sans qu'Anne Ducros s'en attriste beaucoup -, Nikos préfère mettre un terme à la dispute avant que des choses gênantes ne soient dites en direct.

Le deuxième défi de la soirée mesure la capacité d'interprétation sur "Tu veux ou tu veux pas" de Marcel Zanini (alors que Mickels et Joanna avaient eu droit à "Vesoul" de Jacques Brel). C'est très joli, surtout quand ça s'arrête, mais les professeurs sont à nouveau partagés et Marine Méchin tranche à nouveau en faveur d'Alice. Anne Ducros fulmine.

Pour le troisième défi, les deux demi-finalistes chantent tour à tour un passage de "Volare" avec Laura Pausini. Gautier a beau déclarer en introduction "J'ai l'habitude de chanter en italien ; j'ai des racines italiennes", il faut croire que les racines n'étaient pas assez profondes. L'œil vissé sur le prompteur, il ânonne son texte en évitant soigneusement les notes justes. Ce coup-ci, les professeurs n'ont aucun mal à trancher en faveur d'Alice, sauf - ô surprise - Anne Ducros, qui a trouvé "Gautier très professionnel, n'en déplaise à d'aucune ici" D'aucune, c'est Marine Méchin pour ceux qui n'auraient pas compris.

Le quatrième défi, c'est celui que tout le monde attend : le tableau ébouriffant concocté par Kamel Ouali, le plus grand chorégraphe de France. Pour Alice, il s'agit d'une "chorégraphie complexe" (elle doit bouger les mains) sur une "chanson difficile" ("Mon amie la rose" de Natacha Atlas). Au début, tout va bien. Le décor est superbe : il s'agit d'un superbe palais de maharadjah monté avec une suprenante rapidité. Des danseurs en costumes indiens s'ébrouent gaiement en un joyeux ballet multicolore. Et puis, Alice commence à chanter et là... c'est le drame.

Pour vous donner une idée, c'est un peu comme au début de la dernière campagne présidentielle. Une candidate (dont j'ai oublié le nom mais ça va sûrement me revenir) s'était murée dans un silence prudent, préférant arborer un sourire énigmatique. Souvent vêtue de blanc comme une madone, elle semblait destinée à devenir la mère de la nation, digne mais bienveillante. Tout le monde l'aimait (ou presque). Et puis, un jour, elle a ouvert la bouche et a dit : "Qui vient sur la Grande Muraille conquiert la bravitude". Et le charme fut rompu.

Là, c'est pareil. Le tableau est charmant jusqu'à ce qu'Alice ouvre la bouche. Le début de la chanson est d'ailleurs remarquable à cet égard : la tonalité, le rythme, la justesse, tout est à côté. Une cohérence parfaite dans la nullité. Et pourtant, l'élève poursuit joyeusement son massacre, imperturbable, tandis que les professeurs affichent des mines effarées. À l'issue du numéro, Nikos se précipite avec une explication : "Le début, vocalement, était difficile parce qu'il était difficile de trouver, sur le synthé, la tonalité". Comprenne qui pourra. Kamel, lui, ne sait pas ce qui s'est passé. Il n'a pas d'avis. Il a juste trouvé ses danseurs magnifiques.

Après un naufrage pareil, il est presque impossible de faire pire. Presque. Car, maintenant, Gautier, il va danser, et en l'occurrence, il va danser sur "Smells Like Teen Spirit" de Nirvana. L'atmosphère est résolument sombre. Alors que des envolées de corbeaux couvrent les écrans, Gautier et les danseurs de Kamel, tous vêtus de noir, entament un ballet mécanique, qui devient frénétique lorsqu'ils arrachent leurs jupes (qu'ils remettront plus tard, avant de les enlever à nouveau). Gautier ne sait pas danser : il est donc presque toujours en retard sur ses acolytes, et parfois très, très en retard. Il trouve quand même un moment pour réajuster sa mèche en plein mouvement : elle doit l'empêcher de voir le prompteur. Gautier ne sait pas chanter non plus, en tout cas pas en anglais. Les paroles, odieusement déformées, sont presque incompréhensibles. À la fin de la prestation, une corde tombe du plafond. Plutôt que de se pendre comme la situation l'imposait, Gautier préfère s'élancer au dessus du banc des professeurs après avoir bien pris son élan. Nikos tente le même exercice un peu plus tard mais, n'ayant pas pris d'élan, il reste suspendu à l'envers dans une posture assez peu élégante et le retour sur scène est assez laborieux.

Les professeurs ont apparemment adoré la performance de Gautier, qui l'emporte sur Alice à l'unanimité. Anne Ducros, s'écrie alors solennellement : "Gautier, s'il y a quelqu'un ici, une seule et unique personne, pour dire que tu n'es pas digne de faire une grande scène ce soir, qu'il le dise ici et maintenant." Marine Méchin, qui souriait largement durant l'affreux spectacle, se lève et maintient ses positions. Anne Ducros fulmine un peu plus.

Pour le dernier défi, le jury aussi est unanime : abominable. Les demi-finalistes sont supposés exprimer une intense émotion en interprétant en duo "Qui a le droit" de Patrick Bruel. À ce moment de la soirée, personne ne s'offusque de leur regard braqué sur le prompteur ou de leur diction saccadée. En revanche, il est plutôt étrange d'éclater de rire au milieu d'une chanson qui évoque les mauvais traitements dont les enfants sont victimes. Les professeurs tranchent finalement en faveur d'Alice. Philippe Lelièvre, le professeur de théâtre, explique : "Moi, personnellement, je n'ai pas trouvé qu'il y avait de l'émotion dans le tableau qu'on vient de voir mais bon, voilà, il faut voter pour quelqu'un." Bref, entre la peste et le choléra, il fallait choisir.

Les défis sont finis mais le prime pas encore. Enrique Iglesias, qui a chanté précédemment avec Alice, empruntant même le micro de la jouvencelle lorsque le sien est tombé en panne, fait maintenant un duo avec Gautier. Mais voici que, lorsque Gautier commence à chanter, Enrique s'enfuit. Vu l'accent anglais de Gautier, on comprend que l'hidalgo souhaite s'éloigner un peu. Il s'avance dans le public (ce qui est fréquent), il danse un peu sur les pupitres des professeurs (ce qui arrive parfois), puis il continue à monter dans les gradins (ce qui est beaucoup plus rare). Pour un peu, il quitterait le plateau. Lorsqu'il se retourne enfin, Gautier n'est plus qu'un point à l'horizon ou presque. Malheureusement, on entend encore sa voix.

Enrique finit par se résigner à revenir sur scène. Et là, paf, il tombe dans le trou. Eh oui, le trou ! Celui qui avait failli estropier Yaël Naïm et que Chimène Badi n'avait évité que par miracle. On l'avait presque oublié mais il était toujours là, guettant sa prochaine victime. "Eh ké sé existé un trou," explique Nikos en franco-espagnol, avant de s'écrier avec grâce : "il y en a marre de ce trou de merde". Heureusement, il en faut plus pour arrêter Enrique Iglesias, très, très gai ce soir. Il reprend même sa chanson a cappella. Pris au dépourvu et privé de prompteur, Gautier l'accompagne de son mieux en répétant les fins de phrase.

Il s'est passé plein d'autres choses. Lââm a chanté sans chapeau. Yvane a chanté pour Beyoncé (qui n'était pas là mais tant pis). Anne Ducros a réalisé son rêve en chantant avec Gautier. Anggun a réalisé le sien en chantant déguisée en Xena princesse guerrière. Nikos, pour une fois dépassé par les événements, a été pris de fou rire et a parlé de films de gladiateurs et d'anatomie de hamster. Alice et Gautier ont chanté allongés dans un nid géant tandis que les enfants du groupe "Vox Angeli" (rebaptisé Vox populi par Nikos) faisaient de leur mieux pour couvrir leurs voix. Quand je vous disais que c'était un prime d'anthologie !

Enfin, Alice a gagné. 57 % des suffrages contre seulement 43 % à Gautier. Marine Méchin avait raison : le rebelle chevelu s'est fait virer et Barbie chanteuse va en finale.

Kevin Moulback

Source : yahoo.com

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Ac 8 : Treizième prime : élimination de Gautier

Message par Nightshade le Sam 13 Déc - 17:25

laugh uhuhu frir frir frir

mais lol quoi !!!! je viens d'exploser de rire à quelques reprises grâce aux bons mots de ce cher Kevin... excellent cet article...

Je me réjouï par ailleurs de pouvoir bientôt lire celui de Cathy sur real mdrrrr

J'avais bien dit que ce serait un prime dont tout le monde se souviendrait

Me suis marrée pendant le prime et je continue de plus belle à m'éclater grâce à la plume de certains journalistes particulièrement en verve pour relater ce prime incroyable de nullité frir

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum