Téléréalité entre vous et moi

"On a déjà gagné d’être en finale" - Interview croisée d’Alice et de Mickels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"On a déjà gagné d’être en finale" - Interview croisée d’Alice et de Mickels

Message par Nightshade le Ven 19 Déc - 12:09

"On a déjà gagné d’être en finale"

Interview croisée d’Alice et de Mickels, les deux finalistes de la “Star Ac’”


Interview dans Métro
19-12-2008 01:28



On n’aurait pas forcément misé sur eux au dé­part de l’aventure. Pourtant, Alice et Mickels ont déjoué tout les pronostiques pour se hisser en finale de la 8e édition de la “Star Academy”. Les deux finalistes, plutôt complices, se confient à Metro avant le dénouement ce soir.


Comment s’est déroulé votre préparation pour la finale ?

Alice : Beaucoup de travail car on n’est plus que deux pour assurer le show. Donc beaucoup de titres à apprendre avec en même temps la fatigue des trois derniers mois. En même temps, je suis super motivée car c’est la dernière ligne droite.

Mickels : C’était épuisant. De toute façon, on sait que l’on sort ce soir. Par contre le côté compétition, je ne l’ai jamais senti car je n’étais pas venu dans cet esprit-là. J’étais sûr de sortir bien plus tôt. Donc ce n’est pas la dernière semaine que je vais me mettre la pression.

A quoi attribuez- vous le soutien indéfectible du public à votre égard ?

A : La sincérité et le travail. Je pense que nous avons toujours été vrais et fonceurs. Personnellement, je n’ai jamais lâché. C’est ma personnalité.

M : Le soutien du public montre, qu’à priori, la sincérité paye.

Quand on fait un bilan de votre parcours, dans quel domaine avez-vous fait le plus de progrès ?

A : Moi dans la technique, dans le chant. Et puis je suis plus ouverte. J’ai pris plus confiance en moi. Je pense que ma progression s’est vue.

M : Dans le côté impudique sur scène car j’étais beaucoup trop renfermé sur moi-même avant. Avec la confiance, je me suis ouvert.

Est-ce qu’il y a un duo avec un artiste que vous retiendrez plus qu’un autre ?

A : Le duo avec Beyoncé m’a vraiment marqué car c’est une star internationale. Après je sais qu’on a eu beaucoup de chance parce qu’on est tombé sur des artistes très généreux. J’ai toujours eu de très beaux duos, autant avec Patrick Bruel qu’Etienne Daho et bien d’autres. Je pourrais tous les citer tellement j’ai passé de bons moments.

M : Chanter avec Lenny Kravitz était pour moi inespéré. C’est la personne qui, avec Keane, colle le plus à mon univers. Donc un groupe récent qui cartonne et un emblème de la Pop’Rock dans le monde. Par contre pour la générosité et le côté humain, j’ai eu un super contact avec Laura Pausini, Tina Arena ou Patrick Fiori. Des rencontres qui m’ont fait passer des moments énormes sans forcément partager leurs univers musicaux.

Qu’est que vous retenez de cette aventure ?

A : D’un point de vue humain cela a été très riche, on a noué des rapports amicaux très forts. Et la Star Ac’ m’a permis de gagner en maturité. Elle te fait prendre 4 à 5 ans de plus.

M : Je suis surpris que les rapports humains puissent exister dans ce type d’émission. J’étais le 1er à dire « arrêtez de chialer… ». Et pourtant quand Edouard est parti, j’ai failli me pendre parce que je retrouvais de la sincérité humaine dans la Star Ac’. Je pensais cela improbable. Je pense mettre sur la patience et la diplomatie qu’il vaut mieux avoir dans la vie et la Star Ac’, c’est une formation accélérée.

Comment appréhendez-vous votre duel en finale et qu’est ce qui peut faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre ?

A : Je pars du principe que sur le prime ce soir, on ne pourra pas nous comparer. On a deux styles très différents. Donc pour nous on a déjà gagné d’être en finale dans notre style. Mais on ne peut pas dire qui est meilleur. Les jeunes s’identifient à moi. Je le vois dans les lettres. Mais Mickels a un talent inné. Et en plus il a l’expérience et il maîtrise sa voix, en allant dans tous les styles.

M : En toute honnêteté, Alice est beaucoup plus appréciée du public de la Star Ac’ que moi. C’est pas que le public ne m’aime pas, mais elle est plus jeune que moi. Alice a une fragilité apparente et c’est un atout pour elle. Artistiquement elle a quelque chose de sincère, de non contrôlé. Ce n’est pas une grande chanteuse, et moi je suis fan des gens qui ne sont pas des grands chanteurs. Donc je peux vraiment comprendre que les gens soient charmés par Alice.

Est-ce que cette aventure vous a donné envie de prolonger l’expérience dans la musique ?

A : Je sors du Bac. Avec la Star ac, je sais ce que je veux faire : c’est la musique.

M : Ce qui m’a surpris et conforté dans la Star ac’, c’est je suis conscient que les gens ne sont pas dupe. Je n’avais pas le profil Star’ac, je n’ai pas fait du commercial et malgré cela, je suis en finale. Rien que pour cela, c’est une victoire. Cela reflète le fait que quand on donne au public de la sincérité, il répond présent.

La notoriété et l’engouement populaire autour de vous vous fait-elle peur ?

A : Cela fait bizarre de voir autant de monde autour de vous. Vous avez l’impression de prendre de l’importance alors que vous êtes toujours la même.

M : On ne s’attendait jamais à un tel impact. Malgré l’expérience des autres saisons, tu ne te rends pas compte que cela peut t’arriver. Cela a un côté surréaliste. Même si on essaie d’en profiter en se disant que cela est éphémère.

Dans quel style musical allez-vous vous tourner pour enregistrer votre album si vous gagnez ?

A : La musique Pop’Rock.

M : Le Pop’Rock alternatif.

Est-ce que cela vous fait peur d’enregistrer un album et que cela ne marche pas comme Magalie Vaé ou Cyril Cinélu ?

A : Cyril et Magalie sont des exemples. Mais je pense plutôt à Jenifer, Nolwenn, Grégory ou Olivia Ruiz qui ont fait des super choses.

M : Ce qui va être important, c’est notre entourage professionnel. Pour faire un album, il faut du temps. Il faut du travail et que l’album nous ressemble. Le public ne se trompe jamais quand il achète un disque.

Les audiences n’ont pas forcément très bonnes. Est ce que vous avez une part de responsabilité ?

A : On ne peut pas se sentir fautif. C’est au programme qu’il faut changer des choses. Le casting des profs n’était pas top. Il y avait des embrouilles pour rien. Les gens savent déjà à quoi s’attendre. Il faut des surprises.

M : Je pense que les gens se lassent. Pour rattraper il faut le surprendre. C‘est au programme de se remettre en question, il y a des choses à améliorer. Des nouvelles choses. Il est temps de choisir des gens pour leurs qualités artistiques plutôt que pour leurs personnalités. Il faudrait avoir des univers artistiques différents et faire travailler les gens dans leurs styles.

Source : metrofrance.com

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum