Téléréalité entre vous et moi

Découvrez les coulisses de la finale de la Star Ac’8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découvrez les coulisses de la finale de la Star Ac’8

Message par Nightshade le Dim 21 Déc - 16:26

On ne parle que de ça |

Reportage: les dessous de l’élection de Mickels Rea


Découvrez les coulisses de la finale de la Star Ac’8




Récit d’un prime mené contre vents et marées. Alors que la jolie sirène Alice était systématiquement repêchée, c’est le sombre héros Mickels qui a survécu à l’ultime show. Trois mois que Gala.fr relate le naufrage du Titanic académique face aux agents de la Navy de NCIS. Trois mois que toute l’équipe se retient de sombrer dans le sommeil pour vous raconter comment Nikos (é)coule ses vannes et comment les matelots de la rue Charlot se noient en direct. Quittez votre hublot et embarquez avec nous dans les coulisses du Paquebot.

Sushis et makis accueillent les journalistes dans le carré VIP. La finale attendue comme un soulagement par l’ensemble de la profession est enfin arrivée. A peine le temps d’échanger quelques regrets sur l’éviction de Joanna avec la très charmante Dominique Martinelli, d’admirer le costume rouge pétaradant de Rafael Amargo et de constater l’immense popularité de Kamel Ouali, qu’il est déjà l’heure pour tout ce petit monde de rejoindre le jury. Une hôtesse nous indique un escalier. Trop tard. Nous voici pris au piège du «QG» de Mickels. T-shirt orangé à l’effigie du «p’tit gars de Charleville-Mézières», pancartes et banderoles assorties, ma voisine hurle consciencieusement dès que le chauffeur de salle en fait le signe. Serais-je à côté de la mère de la star du soir? Une chaleur soudaine perturbe ma réflexion. Faute de pouvoir compter sur les élèves, la production a littéralement «mis le feu» au plateau. Au milieu des flammes, les parrains de cette huitième édition, Rihanna et Christophe Maé, lancent les hostilités, ouvrent les grilles et «jettent les fauves dans l’arène». Vêtus en «glam’diateurs», Alice et Mickels entonnent We Will Rock You. Tonitruant, prometteur, entrainant…

Jusqu’à ce que Lady Altaï, plus baroque et bijoutée que jamais, souligne qu’il faudra «attendre 4 ou 5 ans pour connaître les véritables vainqueurs de la saison». Heureusement la sublime Rihanna met un terme à ce désaveu précoce et chante Umbrella avec Alice et quelques parapluies dansants. En tant que fans de Mickels, nous voilà scotchés aux gradins. J’en profite pour demander à l’inconditionnelle qui siège à ma droite quel est son lien de parenté avec l’outsider? «J’le connais pas. J’trouve juste qui chante bien. Et puis il restait des places ici». Une passion de circonstances, donc.

Premier duel de cette soirée exceptionnelle, les deux finalistes doivent exprimer leur «face cachée». Oh secret! Mickels démontre qu’il peut chanter Lucie et s’accompagner simultanément au piano. A moins que son challenge ne consiste à parodier Pascal Obispo? A voir. Pour Alice, c’est plus clair. La blonde se révèle «danseuse de flamenco». Elle interprète donc Hasta Siempre, une chanson qui célèbre la lutte révolutionnaire de Che Guevara. Finalement, c’est peut-être sa maîtrise de la langue espagnole que l’on découvre? A moins que ce ne soit sa capacité à sourire en plein fiasco? Car l’expert es flamenco c’est Rafael Amargo qui se trémousse et se frotte frénétiquement à la lolita en jupe noir...

Pour couper court aux suppositions, Anne Ducros félicite chaudement Alice et Mickels pour «leur talent incomparable». Conscient de leur piètre performance, Nikos ajoute: «Il faut juste dire, pour la petite histoire, que ce duel, ils n'ont pas vraiment eu le temps de le répéter»…



La coupure pub me permet de retourner «dans le carré VIP». Quelle bonne idée! J’y découvre Miss France 2009 seule et abandonnée devant un écran LCD… Sa réputation de mauvaise camarade aurait-elle précédée Chloé Mortaud? Grelottante dans sa petite robe blanche à bretelles, l’écharpe réglementaire en bandoulière, Chloé m’assure qu’elle «a insisté pour venir». Admettons. Avant de lui conseiller de rejoindre le «vrai» spectacle dans la fosse aux lions, j’ai le malheur de dire à notre métisse qu’Alice aurait fait «une charmante Miss»… Fidèle à sa glaciale détermination, la liane Franco-américaine me rétorque tout de go: «Absolument pas!». Incorrigible gagneuse, cette Chloé!

Retour plateau. Sexy en diable dans un robe échancrée jusqu’à l’impossible (ou dans un tanga, avec un pan de tissu en haut et bas, c’est au choix), Alice revisite Diamonds Are a Girl's Best Friend de Marylin Monroe. Sulfureux. Mais peu audible. L’occasion d’accueillir Véronique Sanson… Et son coffret best of!

Le deuxième défi baptisé «être cher», consiste à interpréter une chanson chargée d’émotions devant des proches. (Son amoureux Carlo cloué au lit par une appendicectomie, ndlr), Alice dédie Pense A Moi de Francis Lalanne à sa grand-mère et sa sœurette. Seulement sa mamie a décidé de lui piquer la vedette, et, aidée par Nikos, de vivre sa minute de célébrité. De là à penser que tout s’est joué en faveur de Mickels à ce moment là, il n’y a qu’un pas. Car midinette ou pas, quand ce grand romantique interpréte Seras-Tu Là de Michel Berger avec Romane «la femme de sa vie», dans ses bras, on rêve toutes d’y être, là, au creux de son épaule. Car malgré les caméras, cette déclaration ne fait pas préfabriquée par la télé-réalité. Et l’amour, le vrai, cela faisait treize semaines qu’on l’attendait…

Séquence émotion. Des candidats de toutes les promotions se retrouvent sur scène pour un hommage poignant à Grégory Lemarchal. L’interprétation collégiale de son premier titre, Écris l'Histoire, fait couler quelques larmes… Chez les people aussi, puisque même Miss France ne reste pas insensible.



Je profite de l’intermède publicitaire (et de l’ambiance propice au recueillement) pour affronter mes craintes… et Marine Méchin ! Labellisée «méchante» et «belliqueuse», mutique depuis le début de l’émission, la coach émotionnelle me surprend par son caractère avenant. Selon elle «un professionnel et une princesse s’affrontent» et elle «espère sincèrement que les gens préfèreront le talent aux contes de fées…». Et parce qu’elle n’est vraiment pas si terrible qu’on le dit, Marine me confie un scoop: elle prévoit de faire tourner Joanna en première partie de Kylie Minogue. J’ai bien fait de passer outre mes appréhensions! Mais cette leçon de développement personnel m’a empêchée de retourner parmi les spectateurs. Que faire? Il y a bien Pascal Nègre, Luc Plamondon et Franck Provost qui se contentent de la retransmission… Jasmine Roy et Sofia Essaïdi, aussi. Je reste.

Dans l’écran, des bidons, des tuyaux et Mickels qui se démène sur Let Me Entertain You de Robbie Williams. «Je l’ai trouvé exceptionnel», commente Kamel Ouali dont on ne sait jamais si il juge les élèves ou ses propres chorégraphies. «Je suis époustouflée. Tu fais des miracles», déclare la directrice, dithyrambique. Si Armande le dit…
Moins lyrique, mais tout aussi convaincue, Sheryfa Luna y va aussi de son compliment après sa prestation avec Alice. «Moi j’me met à la place de Français», déclare la modeste gagnante de Popstars, «et Alice, elle est fraiche, et la fraicheur ça peut tout faire!»

Et figurez-vous que le son de cloche est le même du côté de Anne Ducros. La prof de chant m’a confié en aparté sa joie de voir la merveilleuse Alice en finale. «Un exemple de mérite et de travail». « Une jeune femme douce, humainement belle, sincère et courageuse». Rien que ça! Décidemment la solidarité entre blondes existe!
Passons le beau costume blanc de Craig David, et le contretemps de Josh Groban venu déclamé Petit Papa Noël mais «resté coincé dans la cheminée». Laissons aussi le énième tour de chant de la troupe de Cléopâtre, la nouvelle comédie musicale de l’immense Kamel Ouali et la présence téléphonée de Quentin Mosimann, vainqueur de la Star Ac’ 7.

Le moment que tous les invités attendent depuis des heures, la coupe de champagne à la main et l'œil vissé à la montre, arrive enfin. Chacun se prend d’un intérêt inopiné pour l’entrée de Maître Moya, l'huissier loquace et hyper-fashion. C’est Rihanna qui a l’honneur d’ouvrir la fameuse enveloppe. «Kiiip ze suspentz», l’interrompt Nikos, profondément dépitée d’avoir perdu son privilège. La déesse du R’n B, apeurée, hésite puis annonce, à la française: Mi-ka-el. L’Ardennais saute de joie et embrasse sa dulcinée. La Marseillaise éclate en sanglots mais continue d’afficher son inoxydable sourire. Apparemment, le choix du «Professionnel» ravit les VIP qui se mettent à applaudir…
Mais il nous faut bien nous couvrir et repartir. Non pas parce que Josh Groban se remet à chanter, mais parce qu’une fête intimiste doit réunir, profs et élèves et célébrer le lauréat.

Dès mercredi, retrouvez dans le magazine Gala, l’interview exclusive de Mickels Rea.



Justine Boivin

Samedi 20 décembre 2008

Source : gala.fr

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum