Téléréalité entre vous et moi

Denis Brogniart nous a raconté les coulisses de Koh Lanta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Denis Brogniart nous a raconté les coulisses de Koh Lanta

Message par Nightshade le Dim 28 Mar - 12:41

Denis Brogniart nous a raconté les coulisses de Koh Lanta en défendant vaillamment son émission... des attaques !

NEWS PUBLIÉE LE JEUDI 25 MARS 2010 À 15:51




Il y a quelques jours, vous avez pu découvrir les premières informations croustillantes sur Koh Lanta : informations chaudes sortant de la conférence de presse donnée à l'occasion de l'arrivée, dès vendredi 26 mars, du Choc des Héros. Vous aviez alors appris des potins de la bouche de Denis Brogniart, intraitable juge (et animateur) de Koh Lanta. Malgré la profusion de potins "croustifondants" que Purepeople a révélés sur cette nouvelle édition, ce grand gaillard a accepté de nous accorder une interview. Comment s'est passée l'approche ? Plus ou moins comme suit. Après l'épisode 1 : la conférence de presse, voici l'épisode 2 : l'interview.

Alors que je grattais à la porte de TF1 en miaulant des couinements plaintifs (mais craignant quand même un peu un coup de totem en réponse), Denis a surgi et a devancé mes propos : "oui, je le veux". Il veut... m'épouser ? Non, il a déjà une merveilleuse épouse, Hortense (qui est accessoirement mère de ses enfants), qu'il présente avec plaisir dans son dernier ouvrage. Il veut... devenir mon mentor ? Non, non plus. Il accepte simplement de m'accorder du temps pour évoquer Koh Lanta évidemment, mais aussi son livre, Mes secrets de Koh Lanta sorti hier, aux éditions du Toucan. Et en insistant un peu (pas trop car... un coup de totem en pleine face, ça doit vraiment potentiellement faire mal), il se pourrait qu'il m'en confie plus. Et peut-être acceptera-t-il enfin de devenir, in fine, mon nouveau maître à penser ?

DENIS RACONTE SES SECRETS DE KOH LANTA

Comment est né le projet de ce livre ?
Denis Brogniart : Je n'y aurais jamais pensé par moi-même, c'est la maison d'édition qui est venue vers moi, d'abord pour rédiger une biographie. Mais à 42 ans, ce projet ne m'intéressait pas... Écrire un livre sur les coulisses de Koh Lanta avec quelques anecdotes personnelles comme je l'ai fait dans ce livre, oui. Mais écrire uniquement sur ma vie personnelle n'avait aucun intérêt. En revanche, un livre sur l'émission, j'étais partant ! Je voulais y raconter toute l'évolution de cette formidable aventure Koh Lanta en restant le plus fidèle possible à la réalité. Ainsi, j'aurais pu écrire que mon premier training pour l'émission a été un succès, mais ce n'était pas du tout le cas : alors autant tout raconter, en toute transparence.

En tout cas, le résultat est bon : c'est étonnamment bien écrit...
D.B. : Pourquoi, vous vous attendiez un robinet d'eau tiède, sans saveur ?

Heu... Non, c'est pas ça, mais... (monologue intérieur : moment de panique !)
D.B. : C'est pas sympa, ça !

Le principal c'est que j'ai changé d'avis... en bien (ouf ! Sauvée...). Mais pourquoi proposer ce livre maintenant ? Ça sonne comme la fin d'un chapitre : serait-ce la fin de Koh Lanta ?
D.B. : Ah non, pas du tout ! C'était vraiment pour l'anniversaire des 10 ans du programme. Et pour être honnête, je l'aurais écris avant, je n'aurais rien ajouté que ce qu'il y a déjà dans le livre.



DENIS ET SON TOTEM D'IMMUNITÉ : LES AUDIENCES

La prochaine édition va commencer vendredi 26 mars sur TF1, comment vous allez vivre cette première ? Avec les candidats sportifs ?
D.B. : Non... non, ce n'est pas trop mon style de faire des soirées entre potes à la maison pour regarder l'émission, ou avec les candidats. Je préfère les voir en d'autres occasions, d'ailleurs ce soir [mardi dernier] je retourne sur Paris pour voir la pièce de Frank Leboeuf [L'intrus ou l'histoire de deux mecs qui en ont, au théâtre Le Temple] et le saluer. Mais mes vendredis soirs, je préfère les passer en famille avec mes enfants qui ne voient déjà pas assez souvent leur papa.

L'arrivée de Koh Lanta est très attendue, notamment pour rebooster un peu les audiences de la Ferme qui ne sont pas au beau fixe. Quel est le secret du succès de Koh Lanta et surtout de sa longévité ?
D.B. : C'est un programme familial et il y a un vrai processus d'identification avec les candidats qui sont à l'écran. Je me sens très fier de ce succès qui ne se dément pas. Avec toute l'équipe, nous avons réussi à tordre le coup aux rumeurs qui annonçaient, à nos débuts, que l'on faisait de bonnes audiences seulement parce qu'il n'y avait rien sur les autres chaînes. Alors, déjà... ce n'est pas sympa pour les autres chaînes, et surtout nous avons réussi à prouver que Koh Lanta était vraiment une marque installée qui arrive à tenir tête à des séries comme NCIS sur M6 !


Et pour cette Ferme, qui va vous suivre le vendredi soir, vous auriez aimé la présenter ? Après tout, il y a un dépaysement aussi puisque cette édition se passe en Afrique du Sud...
D.B. : Ouais... Vous savez, je suis estampillé Koh Lanta : on ne m'a pas proposé la Ferme... et je n'y ai même pas pensé d'ailleurs. Et puis, je suis déjà très occupé : la Coupe du Monde qui arrive bientôt, la formule 1, la nouvelle émission avec Véronique Mounier, le tournage d'un documentaire sur les plate-formes pétrolières, le prochain tournage de Koh Lanta dans le sud-est asiatique...

Ha, ha ! Prochain tournage, ça veut dire... scoop ! Donnez-nous une petite info. Comme le dirait Nikos, donnez-nous un peu de biscuit !
D.B. : (rires) Ça va se passer dans le sud-est asiatique ! Vous avez le biscuit, Il ne manque que l'enrobage !

(Bon, ce sera donc un biscuit nature pour l'instant) Et vous avez déjà une opinion sur le casting ?
D.B. : Il n'est pas finalisé, il reste encore au moins 200 candidats.

Vous êtes déjà présent à ce stade de l'émission ? Angela Lorente a salué votre grande implication, puisque cette idée du choc des héros est de votre initiative, à quels niveaux vous vous impliquez vraiment ?
D.B. : Toute notre équipe, 40-50 personnes, est une grande famille. Même si chacun sait rester à sa place lorsqu'il y a une décision hiérarchique, il y a tout de même un vrai partage et une vraie complicité entre nous. Nous travaillons main dans la main : on s'écoute, on échange les idées, on distingue les bonnes des mauvaises. Nous développons des relations qui sont davantage horizontales que verticales parce que nous sommes tous très proches et peu importe notre statut : alors chacun participe plus ou moins à toutes les décisions sans réellement intervenir et sans pour autant empiéter sur l'espace des autres. Et je retrouve cette complicité sur les autres lieux de tournage, comme la F1 où c'est une autre famille soudée.



DENIS SANS MALICE POUR DÉFENDRE SON BÉBÉ KOH LANTAIS

Un milieu solidaire indispensable pour une émission de télé réalité intense...
D.B. : Je ne sais pas si c'est de la télé réalité, vous trouvez que c'est de la télé réalité ?
Un peu, quand même. De plus, dans la récente émission diffusée sur France 2, Jusqu'où va la télé, Koh Lanta a été cité comme appartenant à ce genre...
D.B. : Ah oui... cette émission.

Une opinion sur leur représentation de la télé réalité ?
D.B. : Je n'ai pas vraiment regardé. Je pense que la philosophe, qui expliquait que notre émission était l'occasion de faire de la publicité déguisée, a une imagination formidable. Je n'ai jamais considéré qu'en offrant une entrecôte à un candidat, je favorisais l'achat de viande ; ou qu'en laissant un aventurier appeler ses proches, je contribuais à faire augmenter les ventes d'abonnements de Bouygues ou SFR... C'est ridicule ! Il faut arrêter de prendre des gens pour des imbéciles et il fait arrêter d'intellectualiser ces émissions qui ne sont que du divertissement. Cette expérience scientifique transposée à la télé est malsaine et révèle une utopie qui l'est tout autant. Cette branlette intellectuelle sur ce sujet est d'autant plus incroyable qu'en France, il y a quand même le CSA et beaucoup de garde-fous. Je connais beaucoup de producteurs et ils ne sont pas prêts à tout pour l'audience ! Je n'ai pas compris cette émission et surtout pas compris pourquoi la télé publique, qui n'a quand même jamais fait de télé réalité, se permet de critique ce genre. Comment critiquer ce qu'on n'a jamais fait ou essayé ? Les seuls intervenants qui étaient intéressants, et dont la prise de parole valait le coup, étaient les deux "candidats" qui ont réellement vécu cette expérience. Le reste n'avait pas d'intérêt...

L'émission a presque diabolisé le genre de la télé réalité...
D.B. : Oui et je ne comprends pas. 10 % de la population française regarde Koh Lanta. Pourquoi lorsqu'il y a des mauvaises audiences, on dit que le public sanctionne le programme et quand les audiences sont bonnes, on dit que le public est con ? Donnons enfin la parole aux téléspectateurs qui ne sont pas idiots et savent se faire une opinion sans ce genre débat !

Il y a pourtant déjà eu des dérives. Dans une émission de Survivor en Thaïlande, il y a...
D.B. : (un peu irrité) Non, je vous arrête tout de suite. Déjà, c'est une émission pakistanaise [qui se passait en Thailande ! NDLR] et le concept est totalement différent.

(il a lu dans mon esprit !) D'accord... je vous crois.
D.B. : Vous parliez bien de la noyade ?

Heu... oui, c'est ça. (Denis serait-il mentaliste ?)
D.B. : Ce genre de choses n'arrive pas sur Koh Lanta car, bien que ce soit une émission d'aventure, les candidats sont très encadrés. Ils ne se baladent jamais seuls, une équipe de tournage les suit régulièrement. Et nous prenons toutes nos précautions pour éviter les accidents : nous leur recommandons même de ne pas monter aux arbres... mais certains comme Freddy ou Grégoire n'écoutent pas. Et ils s'en sortent très bien quand même ! Nous sommes très prévoyants, vigilants et très tatillons sur la sécurité. Mais bien sûr, il faut être conscient que le risque zéro n'existe pas.

Il n'y a donc jamais eu de gros problèmes sur Koh Lanta, des événements graves qui aurait pu être coupés au montage ?
D.B. : (il réfléchit) Non. Quelques accidents bien sûr, mais ils ont été diffusés. Il ne s'est jamais passé de gros problèmes... à part l'incident entre Rodolphe et Patrick l'année dernière. Mais je m'en explique dans le livre. A part cela, les images sont assez fidèles à la réalité. Et de toutes façons, si nous cachions quelque chose, vous autres journalistes auriez très vite fait de découvrir la vérité en enquêtant : si personne n'a rien dit sur les 50 personnes qui travaillent sur le projet... c'est qu'il n'y a rien à dire !

Question qui fâche : vous disiez tout à l'heure que tout le monde était plus ou moins impliqué dans tout le processus de Koh Lanta. Vous pouvez donc répondre à cette épineuse question des contrats des participants. Après la polémique des candidats de l'Ile de la tentation, plusieurs autres participants de télé réalité ont demandé à requalifier leur contrat (dont certains de Koh Lanta). Qu'en est-il aujourd'hui : participer à Koh Lanta, c'est un jeu ou un travail ?
D.B. : Ça, en revanche, je n'en ai aucune idée... Mais je peux vous donner mon avis personnel : je n'ai pas l'impression que participer à Koh Lanta et visiter des paysages somptueux soit un travail. Personnellement, je ne comprends pas la démarche intellectuelle de ces candidats qui répondent à la requête d'un avocat pour se faire de l'argent, après une telle aventure.

Et enfin, pour terminer, si vous deviez donner trois arguments aux téléspectateurs pour qu'ils délaissent NCIS : Los Angeles au profit de Koh Lanta vendredi soir ?
D.B. : (il réfléchit) Le dépaysement absolument magique. Le concept pur, sans intervention extérieure et... je dirais l'identification aux candidats.

Merci Denis pour cet échange. Et c'est dit : il a toutes les qualités pour devenir un potentiel mentor.

5 BONNES RAISONS DE LIRE Mes secrets de Koh Lanta

1- Pour constater qu'on peut être animateur et savoir admirablement écrire : parmi les très jolis mots qui composent les jolis phrases de ce livre, certains pourraient vous être utiles dans une prochaine partie de scrabble. Ou simplement pour pavaner à la machine à café avec un vocabulaire enrichi.
2- Pour savourer la description des majestueux paysages que Denis a eu l'occasion de visiter et se rassurer : loin du cynisme du PAF, le quadragénaire réussit encore à s'émerveiller des privilèges inhérents à son métier.
3- Parce que Denis dévoile des conseils sur l'entretien de ses splendides bouclettes capillaires qui virevoltent (presque) au gré du vent.
4- Parce que bien que respectueux de l'esprit "corporate" et très "politiquement correct", ce livre n'est pas pour autant une ode à la langue de bois.
5- Parce que c'est l'occasion de passer en revue 10 ans de Koh Lanta et de suivre en parallèle l'évolution de cet animateur incontournable dans le paysage télévisuel.

Mes secrets de Koh Lanta, Editions du Toucan, 224 pages, 18€, sorti le 24 mars 2010.

A noter : Retrouvez les premières minutes de la première émission de Koh Lanta, le choc des héros et rendez-vous dès demain soir pour vous mettre dans le bain... de la Nouvelle-Calédonie.

Propos recueillis par AJC

Source : purepeople.com

________________________________________________________________________________________________________________


Nightshade
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15133
Age : 59
Localisation : Cité Ardente
Humeur : Couleur du temps
Date d'inscription : 07/11/2007

http://entrevousetmoi.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum